Football: Rooney a les cartes (chinoises) en mains
Actualisé

FootballRooney a les cartes (chinoises) en mains

L'attaquant de Manchester United décidera lui-même de son avenir. D'ici à la fin du mois de février, «Shrek» pourrait se laisser tenter par un contrat record en Chine.

par
rca
Wayne Rooney va-t-il tourner le dos à la Premier League?

Wayne Rooney va-t-il tourner le dos à la Premier League?

Keystone/AP/rui Vieira

Pas facile d'exister derrière Zlatan Ibrahimovic, Anthony Martial, Jesse Lingard, Marcus Rashford, Juan Mata ou encore Henrikh Mkhitaryan sur le front de l'attaque mancunienne, même si on est le meilleur buteur de tous les temps des «Red Devils», comme de la sélection anglaise. Du coup, Wayne Rooney s'interroge. Etre ou ne pas être un joueur de Manchester United au-delà du 28 février?

Car le No 10 d'Old Trafford a beau être une icône dans son coin d'Angleterre, il a de la peine à grappiller des minutes de jeu auprès de José Mourinho. Il n'a plus été titularisé en Premier League depuis le 17 décembre dernier et n'a joué en Championnat que 924 minutes cette saison (2 buts). Rooney pense donc à un exil doré. A un départ qui ferait mal à tous ses fans, mais qui ferait de lui le plus gros salaire de l'histoire du jeu de ballon.

Plus de 2 francs par seconde

Un salaire de près de 66 millions de francs suisses l'attendrait dans le championnat chinois, soit la bagatelle de 5,5 millions par mois, ou encore 1,24 million par semaine, 180'000 francs par jour, 7500 par heure, 125 par minute et un peu plus de 2 francs par seconde… De quoi faire passer Carlos Tevez et ses 38 millions annuels à Shanghaï pour un smicard et Ezequiel Lavezzi et ses 26 millions annuels pour un pauvre.

Au départ, «Shrek» devait finir la saison au sein du club où il évolue depuis le 31 août 2004. Mais comme il ne joue quasiment plus et que la date limite des transferts en Chine se rapproche rapidement (29 février), les choses pourraient changer. Pour la presse anglaise, l'affaire est même quasiment dans le sac: l'international anglais aux 118 sélections (53 buts) ne sera plus mancunien dans une semaine. Le club est d'ailleurs ouvert à cette possibilité, moyennant une compensation «substantielle»…

Les clubs de Guangzhou Evergrande Taobao et de Beijing Guoan sont les deux favoris pour accueillir une nouvelle star dans la Super League chinoise. «Wayne a appris qu'il pouvait quitter le club dès maintenant s'il le souhaite, a assuré une source au site de Yahoo! Sports. Mais il y a encore de nombreuses choses à finaliser avant la fin du mercato. Le manager de ManU lui a dit qu'il pouvait rester jusqu'à la fin de la saison et essayer de regagner sa place. Mais il semblerait qu'il veuille faire le grand saut dès maintenant.»

Ton opinion