Sous les projecteurs: Rootwords retrouve son premier amour, le rap
Actualisé

Sous les projecteursRootwords retrouve son premier amour, le rap

Le Genevois dévoile l'EP «Inappropriate Behaviour» par tranches mensuelles.

par
Julien Delafontaine
Le Genevois a gagné l'Urban Award aux Swiss Live Talents en 2013.

Le Genevois a gagné l'Urban Award aux Swiss Live Talents en 2013.

photo: Kein Anbieter/DR

Le morceau «Move», extrait d'«Inappropriate Behaviour», a été publié le 25 janvier 2016 sur YouTube. Les autres singles de l'album seront dévoilés sur la plateforme vidéo tous le 25 de chaque mois, jusqu'en juin. «Ce projet est très particulier pour moi. Je voulais donc le présenter de manière originale», raconte Rootwords.

Son manager et producteur, Stan Breynaert, complète les explications de son protégé: «Il s'est dispersé dans différents styles ces dernières années. Ce disque lui permet de revenir au rap pur et dur, son premier amour.»

Pour «Inappropriate Behaviour», Rootwords a confié la création des musiques aux beatmakers suisses F, Cello Prod, GR! & Hook et Kinyama Sounds, au Français Tismé et au Canadien Dubmatix. Ce choix ne doit rien au hasard. «Leurs rythmes collent à la tendance. C'est exactement ce qu'il me fallait pour montrer aux gens que je sais faire du hip-hop actuel», explique celui qui a débuté dans le rap il y a une quinzaine d'années.

Sur «Move», il partage le micro avec la Kenyane Muthoni The Drummer Queen. «Son flow hardcore donne un sacré coup de fouet à ce track pourtant déjà bien hard», analyse le Genevois. Les paroles de ce titre raillent les rappeurs qui, au travers des images qu'ils montrent sur les réseaux sociaux et dans les clips, font semblant de vivre dans la délinquance. «Dans le business, on sait très bien que toutes ces armes, ces drogues et ces filles, ce n'est que de la mise en scène pour faire vendre», rigole l'artiste.

Ton opinion