Rosset: «J'aime les soirées rock'n'roll»
Actualisé

Rosset: «J'aime les soirées rock'n'roll»

Marc Rosset a été invité malgré lui pour inaugurer le bar de l'Hôtel Intercontinental hier soir.

– Comment votre nom s'est-il retrouvé dans la liste des invités?

– Une amie m'a convié, mais je n'avais rien confirmé.

– Etes-vous fréquemment sollicité?

– Oui, très souvent, pour tous types de soirées. Mais, en général, je dis non.

– Pourquoi refuser?

– Je n'aime pas les soirées mondaines, avec costume et cravate. Ce n'est pas pour moi. Je suis plutôt rock'n'roll et simple. En revanche, s'il s'agit d'une action qui me tient à cœur, je le fais volontiers.

– Pour quelles raisons vous déplaceriez-vous?

– Tout dépend de qui m'invite. J'ai besoin de comprendre et savoir comment va se passer la soirée, qui je vais rencontrer. Savoir si l'ambiance va être sympa.

– Quel événement a retenu votre attention cette année?

– J'ai été sensible à une soirée caritative qui a eu lieu au Country Club en faveur de l'association Smiling Children. Cette organisation mène des projets pour venir en aide aux enfants démunis. Jamel Debbouze fait partie des parrains. Je me sens un peu plus éloigné des soirées comme le Bal de la Croix-Rouge par exemple.

– Quelle soirée ne pouvez-vous pas refuser?

- Comme beaucoup de monde, je rêverais d'assister à un showcase de U2.

– En attendant, quel est votre programme de sortie?

– Demain soir (ndlr: vendredi 20 octobre), je vais voir Ben Harper.

Juan Caido

Ton opinion