Football – Russie: Rostov, le Leicester City qui venait du froid
Actualisé

Football – RussieRostov, le Leicester City qui venait du froid

Leader surprise du championnat de Russie, le club du sud du pays fait la nique aux grandes pointures. De quoi voler le titre?

par
Oliver Dufour
Le Petit Poucet du championnat russe a cueilli un joli succès à domicile contre le grand CSKA Moscou (http://www.fc-rostov.ru).

Le Petit Poucet du championnat russe a cueilli un joli succès à domicile contre le grand CSKA Moscou (http://www.fc-rostov.ru).

photo: Kein Anbieter

Cette saison 2015-2016 semble faire la part belle à quelques invités surprises dans le football européen. L'exemple le plus marquant est sans nul doute celui de Leicester City, actuel leader du championnat d'Angleterre avec 5 points d'avance au moins sur les grosses cylindrées de Premier League que sont actuellement Tottenham, Arsenal ou Manchester City. Alors qu'il leur reste 8 matches à disputer cette saison, ils ont leur destin entre les mains pour créer la sensation avec un budget pourtant bien inférieur à leurs poursuivants.

En Russie, le FK Rostov fait bien moins de bruit que les Foxes à l'échelon international, mais il se profile comme un très sérieux outsider dans la lutte pour le titre de Première Ligue russe. Le week-end dernier, l'équipe dirigée par le très capable Kurban Berdyev (63 ans), qui avait deux fois conquis le Graal avec Rubin Kazan, en 2008 et 2009, et qui avait obtenu cette dernière année une victoire historique dans l'antre du grand FC Barcelone en Champions League (1-2) avec la même équipe, a pris la tête du classement en dominant le CSKA Moscou (2-0), avec lequel il est désormais à égalité de points.

Lutte contre la relégation

Là encore, l'aventure a de quoi surprendre. Le FKR n'a jamais fait mieux qu'un 6e rang dans le championnat de Russie. Et même si l'équipe basée à Rostov-sur-le-Don, 400km au nord-est de la mer Noire, a remporté en 2014 la Coupe de Russie, s'assurant ainsi une participation à l'Europa League, elle opère avec des moyens pécuniaires qui ne représentent qu'une fraction de ce que brassent les ténors du championnat. Miné par des ennuis financiers, justement, le FK Rostov a même dû livrer bataille dans un barrage contre la relégation, la saison dernière.

Sans grandes vedettes dans son contingent, mais en appliquant une discipline de fer, Berdyev enchaîne les succès. Alors qu'il reste dix rencontres de championnat à disputer, dont une vendredi après-midi (15h) sur le terrain de l'Amkar Perm (10e sur 16 classés), les observateurs commencent à se demander si Rostov sera ou non en mesure de tenir la dragée haute à ses adversaires jusqu'au bout. Et pourquoi pas, d'être sacré champion improbable au bout de l'aventure!

Ton opinion