Actualisé 15.03.2011 à 16:15

LibyeRoute coupée entre Ajdabiya et Benghazi

Les forces fidèles à Mouammar Kadhafi ont coupé mardi la route principale la reliant à Benghazi, bastion des rebelles dans l'est de la Libye, ont annoncé des insurgés.

Des civils et des rebelles formaient avec leurs véhicules de longues files d'attente aux stations services avant de tenter de prendre la route vers Tobrouk, à l'est d'Ajdabiya, a constaté un journaliste de l'AFP. D'autres insurgés érigeaient des barricades dans les rues de la ville.

Les forces de Kadhafi ont pilonné mardi par des tirs d'artillerie et des attaques aériennes Ajdabiya, dernière place forte des rebelles avant Benghazi, (160 km au nord), tuant au moins 5 personnes et en blessant une vingtaine.

La télévision libyenne a affirmé que la ville était déjà tombée aux mains des fidèles à Kadhafi, visiblement pour provoquer un mouvement de panique parmi population et insurgés.

«Bientôt Ajdabiya sera sûre et calme comme elle l'était», affirmait un SMS envoyé par les autorités libyennes sur les téléphones mobiles, a constaté l'AFP.

Les forces pro-Kadhafi ont repris Zouara

Les forces du colonel Kadhafi ont repris mardi la ville de Zouara, située à l'ouest de Tripoli et dernier bastion de l'opposition dans cette région, selon des témoins. Cette victoire renforce la mainmise de l'homme fort de Tripoli entre la capitale et la frontière tunisienne. Des tirs pouvaient être entendus mardi par téléphone alors que les troupes célébraient leur victoire. Les rebelles ont toutefois promis de se regrouper et de relancer un assaut pour reprendre la ville.

Par ailleurs, l'opposition libyenne érigeait des fortifications mardi autour de la ville d'Ajdabiya, dans l'est du pays, afin de se protéger d'un éventuel assaut des forces pro-Kadhafi.

Un porte-parole des rebelles, Ahmed al-Zwei, des affrontements se produisent par intermittence entre les deus camps sur une route de 80km entre Ajdabiya et Brega. Rebelles et forces loyales au colonel Moammar Kadhafi se partagent le contrôle de ce port pétrolier.

Un insurgé a expliqué que des tirs émanant des troupes gouvernementales retentissaient à l'entrée de la ville. Cet habitant d'Ajdabiya a ajouté que l'aviation prenait pour cible les dépôts de carburant. Ahmed al-Zwei a précisé que les forces pro-Kadhafi se trouvaient toujours à une vingtaine de kilomètres de la ville mais tiraient des missiles longue distance. Selon lui, des avions ont bombardé l'entrée ouest de la commune, tuant au moins un rebelle. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!