Vaud: Route de Berne: c'est parti pour trois ans de travaux
Actualisé

VaudRoute de Berne: c'est parti pour trois ans de travaux

Des travaux d'une durée de trois ans vont débuter lundi prochain entre Epalinges et le Chalet-à-Gobet. La vitesse sera abaissée à 60 km/h.

par
ats
Google Maps

Commencés il y a un an en dehors des voies de circulation, les travaux de réaménagement de la route de Berne débuteront lundi 2 mars sur la chaussée entre le carrefour des Croisettes à Epalinges et le Chalet-à-Gobet (VD). Ils sont prévus pour une durée de trois ans.

Le secteur des Croisettes sera tout d'abord en chantier, puis ce sera celui de l'École hôtelière de Lausanne, a communiqué le canton lundi. Dans les zones en travaux, le trafic s'écoulera sur une voie dans chaque sens (au lieu de deux actuellement). La vitesse sera abaissée à 60 km/h.

La Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR) a planifié les travaux par étapes, sur trois ans, afin de limiter les impacts sur le trafic. Malgré cela, ces chantiers auront des effets sur le trafic et allongeront les temps de parcours. Des congestions sont attendues aux heures de pointe, surtout le matin au nord du Chalet-à-Gobet.

Voie réservée pour les bus

Les usagers sont invités à privilégier – autant que possible – les transports publics et le covoiturage, voire à adapter leurs horaires de déplacement. Une voie réservée aux transports publics sera mise en place à l'amont des secteurs en travaux pour faciliter la progression des bus en direction des Croisettes.

Après cette importante requalification multimodale, les voitures, bus, vélos et piétons se partageront l'espace de manière cohérente et équilibrée. Les accès riverains seront améliorés grâce notamment à des giratoires, relève la DGMR.

Plus de 30 millions

Le canton et les communes d'Épalinges et de Lausanne investissent plus de 30 millions de francs pour ce projet. Il bénéficie d'une contribution fédérale de l'ordre de 7 millions de francs dans le cadre du projet d'agglomération Lausanne-Morges.

Élaboré avec les communes d'Épalinges et de Lausanne, ce réaménagement a fait l'objet d'une concertation avec les acteurs politiques et économiques de la Broye. Elle a abouti à un consensus en janvier 2013.

Ton opinion