Canton d’URI: Route nationale de l’Axen: l’instabilité rocheuse persiste

Actualisé

Canton d’URIRoute nationale de l’Axen: l’instabilité rocheuse persiste

Suite à plusieurs éboulements sur ce tronçon qui relie l’A4 à l’A2 , plus aucun véhicule ne circule depuis mardi soir entre Sisikon (UR) et Flüelen (UR).

La route de l’Axen est une voie d’accès à l’autoroute du Gothard.

La route de l’Axen est une voie d’accès à l’autoroute du Gothard.

Keystone (archives).

Les éboulements se succèdent sur la route nationale de l’Axen, qui relie l’A4 à l’A2 dans les cantons de Schwyz et d’Uri. Plus aucun véhicule ne circule depuis mardi soir entre Sisikon (UR) et Flüelen (UR). Le tronçon avait déjà été fermé entre lundi soir et mardi après-midi ainsi qu’à plusieurs reprises depuis l’été dernier en raison d’incidents de ce type.

Le degré du danger potentiel causé par le dernier éboulement n’est pas encore établi. Aucun hélicoptère n’a pu survoler la zone jusqu’à présent en raison du brouillard et de la pluie, indique l'Office fédéral des routes (OFROU) mercredi. La route de l’Axen reste donc fermée jusqu’à nouvel avis.

Comme de coutume dans ce type de cas, le trafic en provenance ou en direction de Schwyz et Zoug est dévié par Lucerne sur l’autoroute A2 du Gothard.

Gros éboulement en mai

Les deux éboulements de ces derniers jours n’ont fait aucun blessé. Ils n’ont pas non plus endommagé l’infrastructure routière. Au début du mois dernier, plusieurs centaines de mètres cubes de roche étaient descendus sur la route de l’Axen qui longe la partie uranaise du lac des Quatre-Cantons.

L’été dernier, un éboulement survenu fin juillet a entraîné la fermeture de la route durant un mois et demi. Elle a été de nouveau fermée à plusieurs reprises durant l’automne pour des raisons liées, elles aussi, à l’instabilité rocheuse.

Projet de tunnel contesté

Un système d’alerte interrompant le trafic au moyen de feux de signalisation à chaque éboulement a été installé sur le tronçon dans le courant de l’automne. En outre, une digue protège en partie la route d’éventuels gravats depuis le début de l’année.

La Confédération veut construire une «nouvelle route de l’Axen» en tunnel pour 1,2 milliard de francs. Les organisations de protection de l’environnement s’y opposent, car elles craignent une augmentation des capacités routières contraire à la convention alpine. Elles ont déposé un recours au Tribunal fédéral administratif.

(ATS/NXP)

Ton opinion