Actualisé 17.03.2016 à 12:36

Bilan 2015Ruag a accru son bénéfice net de 39% en 2015

Le groupe de défense et d'aéronautique a dégagé en 2015 des résultats nettement supérieurs à ceux de 2014.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

photo: Keystone

L'exercice 2015 de Ruag se solde par un bénéfice net en hausse de 38,8% à 117 millions de francs.

Le résultat opérationnel brut (EBITDA) a progressé de 12,9% à 217 millions de francs, pour un chiffre d'affaires net en léger repli de 2,1% à 1,75 milliard, a annoncé jeudi à Emmen (LU) le groupe entièrement en mains de la Confédération. Les entrées de commandes ont atteint 1,83 milliard de francs ( 2,4%), alors que le carnet d'ordres s'est étoffé de 0,6% à 1,38 milliard.

Davantage pour la défense

L'exercice sous revue a vu la part des activités de défense augmenter à 45% du chiffre d'affaires ( 2 points de pourcentage). La Confédération, en l'occurrence le Département fédéral de la défense (DDPS), reste le client principal du groupe, et a généré 32% (2 points) de son chiffre d'affaires.

En monnaies locales, les ventes de 2015 affichent une croissance de 2,5%. Malgré le moratoire sur les exportations d'armes vers la plupart des pays du Proche-Orient, la part du chiffre d'affaires réalisée à l'étranger a atteint 62%.

Heures supplémentaires

Pour pallier les effets du franc fort, Ruag avait introduit - entre autres mesures - une augmentation non rémunérée du temps de travail hebdomadaire à partir de mai dernier, porté à 43 heures pour un millier de personnes travaillant en Suisse dans les secteurs orientés vers l'exportation.

Urs Breitmeier, directeur général du groupe, n'a pas manqué dans son bilan annuel de remercier ses collaborateurs, rappelant que les exportations et prestations de Ruag effectuées en et depuis la Suisse dépassent les 400 millions de francs. Cette mesure, initialement prévue jusqu'en juillet, sera abrogée fin mars déjà.

Ruag, dont le siège est à Berne, opère sur des sites de production en Suisse ainsi qu'en Allemagne, en Autriche, en France, en Suède, en Finlande, en Hongrie et aux Etats-Unis. Au total, il emploie quelque 8200 personnes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!