Armement: RUAG supprime moins d'emplois que prévu
Actualisé

ArmementRUAG supprime moins d'emplois que prévu

La restructuration du site de RUAG entraînera moins de suppressions d'emplois que prévu. Le groupe prononcera 15 licenciements, contre 40 prévus initialement

RUAG est entré en matière sur les propositions que lui ont présenté les partenaires sociaux et le gouvernement uranais dans le cadre de la procédure de consultation, écrit jeudi le groupe contrôlé par la Confédération. Face au recul des commandes, que l'entreprise juge toutefois temporaire, celle-ci va recourir au chômage partiel sur son site d'Altdorf.

Il n'en reste pas moins qu'il est impératif pour RUAG de pouvoir disposer d'une base de coûts plus basse afin de rester compétitif sur les marchés de l'Union européenne, a précisé à l'ats son porte- parole Jiri Paukert. Un plan social est prévu pour les collaborateurs licenciés.

RUAG avait fait part au début du mois de son intention de supprimer une quarantaine de postes dans son unité de génie mécanique d'Altdorf. Ce secteur compte quelque 110 salariés en Suisse, alors que le groupe emploie au total près de 7700 employés.

(ats)

Ton opinion