Suisse: RUAG voulait exporter des lance-mines au Qatar
Actualisé

SuisseRUAG voulait exporter des lance-mines au Qatar

La télévision alémanique s'est procurée le rapport complet du Contrôle fédéral des finances sur les exportations d'armes. Qui mentionne une tentative de RUAG au Qatar.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Le Cobra est un mortier ou lance-mines semi-automatique de 120mm pouvant être monté sur des véhicules.

Le Cobra est un mortier ou lance-mines semi-automatique de 120mm pouvant être monté sur des véhicules.

WikiCommons/CC BY-SA 2.0/RUAG

L'émission «Rundschau» de la télévision alémanique SRF a réussi à mettre la main sur la version non-censurée du rapport du Contrôle fédéral des finances (CDF) sur le matériel de guerre. Ce dernier avait fait grand bruit lundi en pointant plusieurs lacunes en matière de contrôle dans les exportations d'armes.

Le rapport du CDF est ainsi revenu sur une tentative du groupe RUAG d'exporter du matériel, des lance-mines Cobra en l'occurrence, au Qatar en août 2016. Les mortiers devaient transiter par la Finlande où ils auraient été montés sur des engins blindés. Il s'agissait de contourner l'interdiction d'exporter du matériel de guerre si ce dernier représente plus de la moitié du produit fini.

Le CDF furieux

Une exportation directe n'aurait jamais été autorisée car le Qatar est impliqué dans une alliance qui combat la rébellion Houthie dans la guerre civile au Yémen. RUAG a déclaré à «Rundschau» que le projet avait été suspendu.

Cette révélation intervient alors que la presse dominicale avait découvert que des grenades à main suisses provenant d'une livraison faite aux Émirats arabes unis en 2003-2004 étaient désormais en possession de djihadistes en Syrie.

L'émission n'a pas été du goût du Contrôle fédéral des finances, qui a condamné le fait que la SRF se soit procurée le rapport non-caviardé, contenant ainsi les noms des entreprises. C'est très regrettable, a réagi son directeur Michel Huissoud, rappelant que la divulgation d'un rapport confidentiel est punissable par la loi et peut faire l'objet de poursuites par les autorités compétentes.

Ton opinion