Actualisé 01.02.2017 à 06:35

Genève

Ruche et potagers à l'Uni pour cultiver la diversité

Lauréate d'un prix de développement durable, une association va installer une production de légumes ainsi que des abeilles sur deux sites de l'Unige.

de
tpi
Les abeilles sont un maillon essentiel dans la production de nourriture. (Photo: BeeOtop)

Les abeilles sont un maillon essentiel dans la production de nourriture. (Photo: BeeOtop)

Une ruche et un potager sur le site de Pinchat. Un deuxième jardin à légumes sur le toit du bâtiment Dufour. A partir du mois de mai, l'Université de Genève se met au vert, grâce à BeeOtop. La jeune association a remporté le concours 2016 de Développement durable de l'alma mater et peut désormais développer son programme.

«L'idée est d'expliquer aux gens les liens entre les insectes pollinisateurs et la sécurité alimentaire, explique sa présidente Victorine Castex. Sans les abeilles, notamment, nous n'aurions pas de courgettes ou de fraises. Ou alors il faudrait compenser leur travail à la main, ce qui serait fastidieux. La mise en place de potagers participatifs et d'un rucher pédagogique permet de montrer concrètement ces relations et que l'ensemble est interconnecté.» D'autant que les produits chimiques tuent les précieuses bestioles.

Pour sensibiliser la population, des ateliers et des animations seront ainsi organisés. Ensuite, la production des potagers sera réservée en priorité aux étudiants de l'Uni, mais une partie des fruits et légumes sera également accessible à tous, en libre-service. Enfin, «ces installations sont prévues pour durer dans le temps, appuie l'apicultrice. C'est pour cette raison que nous formons déjà des gens, notamment à l'apiculture, pour prendre le relais à l'avenir.»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!