Rugby: quatre «petits» à la recherche d'un premier succès
Actualisé

Rugby: quatre «petits» à la recherche d'un premier succès

Quatre équipes seront mardi en quête d'un premier succès dans la Coupe du monde de rugby.

Le Canada affrontera le Japon à Bordeaux pour le compte du groupe B alors qu'à Toulouse, la Roumanie sera opposée aux débutants et amateurs portugais en match de la poule C.

Lors de chacune de ses cinq précédentes participations à la phase finale de la Coupe du monde, le Canada a toujours remporté au moins un succès. Cette année, c'est face au Japon qui possède la plus mauvaise défense du Mondial (198 points encaissés) que les «Canucks» tiennent leur meilleure chance de poursuivre cette série.

«Je pense que ça ne sera pas difficile de motiver les joueurs», explique Ric Suggit, l'entraîneur canadien. «Ils sont très fiers et ils savent que d'après le livre des records le Canada est toujours rentré avec au moins une victoire. Ils ont bien conscience de ça, mais nous ne voulons pas rajouter de pression sur eux en leur disant qu'ils doivent gagner ce match».

Pour contrer les Japonais -toujours très mobiles à défaut d'être percutants-, Suggit a changé toute sa troisième ligne.

«Nous réalisons qu'ils sont très rapides et jouent avec beaucoup de rythme, nous avons mis du sang neuf dans les troisièmes lignes», dit-il. «Espérons que nous pourrons leur enlever un peu de leur force».

Etrillé par l'Australie lors de son premier match (91-3) puis par le pays de Galles (72-18), le Japon a quand même pris un point de bonus défensif grâce à sa bonne résistance face aux Fidjiens (31-35).

Son entraîneur John Kirwan reporte, maintenant, ses ambitions sur ce match contre le Canada qui constituera la dernière apparition de son équipe en Coupe du monde.

«Nous sommes venus ici pour gagner tous les matches, explique l'ancien All Black. «On pensait qu'on pouvait battre les Fidji et le Canada. Je crois qu'on est de même niveau».

La rencontre qui l'opposera à la Roumanie sera également la dernière sortie du Portugal dans la compétition. Seuls néophytes du tournoi, les Lusitaniens se sont attirés un gros capital sympathie par leur courage et leur fierté en dépit de retentissantes défaites comme celle concédée face aux All Blacks (13-108).

Avant le tournoi, le Portugal avait ciblé ce match contre son rival européen comme celui qu'il pourrait remporter. Aussi son entraîneur Tomaz Morais n'a-t-il effectué que trois changements par rapport à l'équipe battue par l'Italie (31-5) lors du match précédent.

Pour cette rencontre, le Portugal devra se passer de son capitaine Vasco Uva qui s'est fracturé la main gauche contre l'Italie.

«Toute l'équipe est très triste car c'est un joueur très important», explique le 2e ligne Goncalo Uva. «C'est le capitaine et également mon frère. Nous allons essayer de lui faire le cadeau de battre la Roumanie. Il le mérite».

La Roumanie affrontera la Nouvelle-Zélande lors de son dernier match et son espoir d'écrire l'histoire réside dans ce match contre le Portugal. La Roumanie et le Portugal se sont rencontrés à douze reprises. L'équipe des Carpates s'est imposée onze fois.

«Nous devons gagner contre le Portugal», explique Daniel Santamans, l'entraîneur français des Roumains. «Nous avons besoin de bien jouer pour gagner car le Portugal n'est pas une équipe facile à battre. Si nous ne gagnons pas, ça sera la pire campagne dans un Mondial pour la Roumanie».

Depuis 1987, la Roumanie a toujours gagné au moins un match sauf en 1995. Elle compte pour l'instant deux défaites face à l'Italie (18-24) et l'Ecosse (0-42). (ap)

Ton opinion