Cyclisme - Rui Costa déclassé, Andreas Kron s’impose
Publié

CyclismeRui Costa déclassé, Andreas Kron s’impose

Lors de l’arrivée de la 6e étape du Tour de Suisse vendredi, le Portugais a tassé le Danois. Le jury a donné la victoire au coureur de la Lotto-Soudal. Quant à Carapaz, pas inquiété, il conserve son maillot jaune.

par
Claude-Alain Zufferey/AFP

Rui Costa (à g.) et Andreas Kron au terme d’un sprint houleux à Disentis-Sedrun.


Rui Costa (à g.) et Andreas Kron au terme d’un sprint houleux à Disentis-Sedrun.

Andy Mueller/freshfocus

Dans cette 6e étape du Tour de Suisse, partie d’Andermatt, c’est Rui Costa (UAE) qui a franchi la ligne en tête à Disentis-Sedrun après 130 km d’efforts.

Mais la victoire du Portugais, qui a déjà accroché trois Tours de Suisse à son palmarès, a tout de suite été soumise à réclamation. Les commissaires ont donc dû se réunir afin de voir si le sprint final s’était déroulé de manière régulière.

Rui Costa a lancé les hostilités sur la droite de la route aux 200 mètres, avant de bien dévier sur la gauche et de quelque peu couper l’élan d’Andreas Kron (Lotto-Soudal). Suffisamment d’après les officiels qui ont finalement décidé que le Danois de 23 ans n’avait pas eu la place pour passer et que la victoire lui revenait de droit.

Mathieu van der Poel abandonne

Les discussions ont dû être chaudes, puisque la cérémonie protocolaire de la remise du maillot jaune s’est faite bien avant la désignation du vainqueur de l’étape.

Cette 6e étape avait débuté sans Mathieu van der Poel, vainqueur de deux étapes et maillot jaune en début de semaine. Le Néerlandais a décidé de ne pas prendre le départ au lendemain d’un joli baroud d’honneur dans la 5e étape.

Journée tranquille pour Carapaz

Le jour de son 29e anniversaire, le champion du monde Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a tenté une petite échappée en début d’étape, puis il est rentré dans le rang et a conservé sa 4e place au classement général.

Le leader n’a pas été inquiété ou attaqué de toute la journée. Carapaz a fait toute l’étape dans le peloton, bien entouré par ses coéquipiers chez Ineos-Grenadiers.

Ton opinion

1 commentaire