Test: «Rumbleverse», ça dérouille sur un air de fête foraine

Publié

TestDans «Rumbleverse», on s’impose à coups de patates de forains

Le nouveau battle royale d’Epic Games possède de solides arguments pour s’imposer dans un genre surchargé.

Bienvenue à Grapital City, où 40 lutteurs sans peur et sans reproche sont propulsés en canon pour s’affronter et devenir le champion incontesté. Avec ses graphismes de type cartoon qui font penser à «Fortnite», «Rumbleverse» a troqué les armes à feu contre les poings et les attaques spéciales, qu’on récupère en ouvrant des caisses disséminées ça et là sur l’ensemble de la carte. En outre, chaque combattant peut également s’approprier des améliorations de vie, d’endurance ou de force, ainsi que des soins ou des objets comme des chaises ou des battes de baseball.

Quant au système de combat proprement dit, il fonctionne sur un principe de priorités. En effet, on est capable de saisir, taper ou bloquer, et il est indispensable de choisir la bonne action au bon moment pour contrer l’adversaire de la bonne manière, ce qui demande quel­ques heures de pratique. Ce free-to-play s’appuie ainsi sur un gameplay dynamique incroyablement fun et des animations soignées qui compensent des affrontements parfois brouillons et des défaites cuisantes, voire frustrantes. Le seul réel problème vient du temps d’attente entres les parties, bien trop long. Mais ce contretemps devrait être corrigé dans les prochaines semaines. 

Tous supports. Iron Galaxy Studios. Multi.

Âge Pegi: 12 ans.

****

(mmi)

Ton opinion