Russie: Litwinenko ne détenait aucun secret d'Etat, affirme M. Poutine
Actualisé

Russie: Litwinenko ne détenait aucun secret d'Etat, affirme M. Poutine

Moscou - Alexandre Litwinenko, mort empoisonné l'an dernier à Londres, ne détenait aucun secret d'Etat et n'avait donc aucune raison de fuir son pays, a affirmé jeudi Vladimir Poutine.

L'ancien espion, sur son lit de mort, a mis en cause le président russe dans son assassinat.

Lors de sa conférence de presse annuelle, le président russe a précisé que Litwinenko avait été chassé des services secrets pour abus de pouvoir et vol d'explosifs. «Il n'avait pourtant aucune raison de fuir. Il ne détenait aucun secret», a-t-il ajouté.

«Il avait déjà dit tout le mal qu'il pouvait sur son ancien travail. Il ne pouvait rien ajouter de neuf. Seule une enquête peut établir ce qui s'est passé», a poursuivi le président. M. Litwinenko était devenu un proche du magnat russe Boris Berezovski, qui vit aujourd'hui en exil à Londres où il dirige un groupe d'opposition à Poutine.

«Pour ce qui est des gens qui veulent nuire à la Russie, nous savons qui ils sont», a ajouté Vladimir Poutine. «Ces gens-là se soustraient à la justice russe qui les recherche pour les crimes qu'ils ont commis (...), principalement dans le domaine économique. Ce sont ce qu'on appelle les oligarques en fuite.»

La presse russe a laissé entendre que Boris Berezovski avait le plus à gagner dans l'assassinat d'Alexandre Litwinenko en cherchant ainsi à discréditer M. Poutine.

Les policiers britanniques qui enquêtent sur la mort de Litwinenko ont annoncé mercredi qu'ils avaient remis leur dossier au parquet, sans autre précision. Le parquet décidera s'il y a lieu de prononcer des inculpations. Litwinenko, victime d'un empoisonnement par une substance radioactive, le polonium 210, est mort dans un hôpital londonien le 23 novembre dernier.

(ats)

Ton opinion