Yémen: Ryad annonce un cessez-le-feu à partir du 12 mai
Actualisé

YémenRyad annonce un cessez-le-feu à partir du 12 mai

Le ministre des Affaires étrangères saoudien Adel Al Joubeir a annoncé vendredi à Paris qu'un cessez-le-feu de cinq jours entrerait en vigueur le 12 mai au Yémen.

L'Arabie saoudite dirige la coalition militaire arabe contre les rebelles chiites houthis au Yémen. Celle-ci mène depuis le 26 mars des raids aériens sur le Yémen, afin de repousser les rebelles. Vendredi encore, l'Arabie saoudite, aidée de ses alliés arabes, a bombardé le principal fief des rebelles chiites en riposte aux attaques contre un secteur frontalier.

Selon l'agence saoudienne SPA, la coalition a frappé de jeudi soir à vendredi à l'aube à Saada, bastion rebelle dans le nord frontalier de l'Arabie saoudite, des centres de contrôle, un site de communications et une usine. Plusieurs cibles ont été «détruites».

C'est depuis cette région que les Houthis ont lancé en juillet 2014 leur offensive. Elle leur a permis de s'emparer de vastes zones du centre et de l'ouest de ce pays pauvre et instable de la péninsule arabique, dont la capitale Sanaa.

Tracts largués

Les avions de la coalition ont également largué des tracts demandant aux habitants de Saada de quitter la ville, en soulignant que les routes seraient épargnées jusqu'au coucher du soleil. Un grand nombre de familles en fuite sont arrivées dans la journée à Sanaa, selon un correspondant de l'AFP.

Jeudi, le chef de la diplomatie saoudienne Adel al-Jubeir annonçait à Ryad, au côté du secrétaire d'Etat américain John Kerry, une proposition de cessez-le-feu de cinq jours pour acheminer une aide humanitaire vitale à la population qui manque de tout.

M. Kerry a exhorté les rebelles à accepter cette initiative, pour laquelle aucune date n'a été fournie. Les Houthis n'y avaient toujours pas réagi vendredi.

En Iran, rival chiite du royaume sunnite saoudien et soutien des rebelles yéménites houthis, des milliers de personnes ont manifesté pour dénoncer les raids de la coalition arabe, mêlant aux slogans habituels «Mort à l'Amérique» et «Mort à Israël» celui de «Mort à la famille saoudienne».

Aide suisse

La situation humanitaire est jugée «catastrophique» par les ONG et l'ONU en raison des pénuries de carburant qui menacent le fonctionnement des hôpitaux et la distribution des secours. La Suisse a annoncé vendredi qu'elle allait mettre deux millions de francs à disposition du Bureau des Affaires humanitaires de l'ONU (OCHA).

La Confédération appelle toutes les parties à assurer la protection des civils et à dialoguer afin de trouver une solution politique au conflit, selon un communiqué du Département fédéral des affaires étrangères. (ats)

Ton opinion