Actualisé

GenèveS'aventurer de l'autre côté du genre

Le Festival de films Everybody's Perfect propose du 19 au 28 septembre près de 130 projections. Il organise aussi deux ateliers autour du travestissement.

par
Audrey Ducommun
Les participantes de Drag Kings apprendront à se maquiller pour devenir un homme.

Les participantes de Drag Kings apprendront à se maquiller pour devenir un homme.

Entre deux séances de cinéma, le public a la possibilité de vivre une expérience unique. Everybody's Perfect, consacré aux minorités sexuelles, ouvre deux ateliers insolites pour approfondir une des principales thématiques de son édition 2014: «Histoires de genre».

Dimanche, un atelier Drag Kings est destiné aux femmes. Il propose de s'interroger sur la masculinité. Comment? En se transformant en homme! Les participantes devront apporter une tenue hautement virile et un bandage pour camoufler leurs seins. Elles feront alors le grand saut: barbe, coiffure, tous les détails seront soignés. «On travaillera la démarche, la voix et l'art de serrer la main», explique la performeuse Louis(e) de Ville. Le but est de détourner la féminité au quotidien. «En s'appropriant ces codes, on peut transmettre davantage de confiance, en réunion par exemple», ajoute l'Américaine basée à Paris.

Jouer avec son genre, c'est aussi le but de l'installation «Trouble Shop». Le 28 septembre, enfants et adultes rencontreront l'artiste genevois Eustache McQueer. Il proposera de revêtir l'un de ses costumes de scène, de faire un shooting photo et de discuter autour d'un thé: «Je souhaite bousculer l'image que les gens ont d'eux-mêmes.» Les normes sont pointées du doigt. «Un homme devrait se sentir libre de porter des talons lors d'une soirée s'il le souhaite», dit-il.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!