«S'Toys», premier magazine de charme pour les femmes
Actualisé

«S'Toys», premier magazine de charme pour les femmes

PARIS – Dès le 8 avril, un féminin «chic et coquin» débarque en Suisse. En cadeau, un sex-toy à chaque numéro.

Tiré à 80 000 exemplaires et lancé le 8 février en France et en Belgique, le premier numéro du bimestriel S'Toys s'est bien vendu, malgré l'absence de tapage publicitaire. «Nous n'avons pas fait de publicité ni d'étude de marché», se félicite Manuel Hommel, 30 ans, directeur du titre. En France, S'Toys comble un vide. Les Françaises n'avaient pas de mag érotique.»

En Angleterre, Scarlett, premier titre sex lifestyle, est un succès salué même par le sérieux Times. Cette revue publie des photos d'hommes à demi nus, de lingerie, des confessions sexuelles et de la littérature érotique, appelée «cliterature». Le féminin chic et coquin S'Toys présente pourtant une femme – Eva Longoria – en couverture. Le magazine l'a joué soft pour ne pas être relégué dans le rayon porno des kiosques.

«Mon adjoint et moi-même avons réalisé le premier numéro. Nous avons essayé de nous glisser dans la peau d'une femme, mais cela s'est avéré impossible», reconnaît Manuel Hommel. Une rédactrice en chef venue du Figaro Madame prendra le relais. S'Toys contiendra plus de pages sur la mode et un banc d'essai pour des sex-toys.

Dès le deuxième numéro, disponible en Suisse à partir du 8 avril, S'Toys offrira un gadget sexuel en cadeau dans chaque numéro pour 5,95 euros (9 fr. 50). «Les femmes n'auront plus à se rendre dans un sex-shop pour découvrir les nouveautés», promet Manuel Hommel.

Giuseppe Melillo

Ton opinion