Floride: Sa baignade le tue... mais deux jours plus tard
Actualisé

FlorideSa baignade le tue... mais deux jours plus tard

Un homme de 66 ans est décédé 48 heures après s'être baigné dans la mer. Une bactérie carnivore en serait la cause.

par
szu
1 / 3
William Bennett, âgé de 66 ans, est mort après avoir été infecté par une bactérie carnivore, présente dans les estuaires et les eaux côtières.

William Bennett, âgé de 66 ans, est mort après avoir été infecté par une bactérie carnivore, présente dans les estuaires et les eaux côtières.

Facebook.com/cheryl.bennettwiygul
L'infection causée par cette bactérie peut entraîner une fasciite nécrosante, une maladie se nourrissant de chair et affectant principalement les personnes dont le système immunitaire est faible.

L'infection causée par cette bactérie peut entraîner une fasciite nécrosante, une maladie se nourrissant de chair et affectant principalement les personnes dont le système immunitaire est faible.

Facebook.com/cheryl.bennettwiygul
Si l'agent pathogène, nommé «Vibrio vulnificus», pénètre dans l'organisme, il peut causer de graves infections des plaies et une intoxication du sang.

Si l'agent pathogène, nommé «Vibrio vulnificus», pénètre dans l'organisme, il peut causer de graves infections des plaies et une intoxication du sang.

PD

Les vacances en Floride ont pris une tournure tragique pour la famille Bennett. Le père de famille, William, âgé de 66 ans, est mort après avoir été infecté par une bactérie carnivore, présente dans les estuaires et les eaux côtières. Sa fille, Cheryl, a décrit les circonstances du drame sur Facebook: «Papa avait un système immunitaire affaibli par le cancer, mais il aimait l'océan et n'a jamais eu de problème avec les baignades.»

Dans un long post, la jeune femme explique que son père a commencé à souffrir de violentes crampes, accompagnées de fièvre et de frissons, douze heures après s'être baigné. Au lendemain de sa rentrée de vacances, l'homme, davantage affaibli, s'est rendu à l'hôpital. Les médecins ont alors remarqué une «tache noire extrêmement gonflée» dans son dos, mais n'ont pas soupçonné qu'il s'agissait de la «Vibrio vulnificus». Sa fille, photo à l'appui, précise que cette masse a rapidement doublé de volume. Il est décédé le lendemain, 48 heures après la baignade.

L'infection causée par cette bactérie peut entraîner une fasciite nécrosante, une maladie se nourrissant de chair et affectant principalement les personnes dont le système immunitaire est faible. Ce qui était le cas du défunt.

Ton opinion