France: Sa blague sur Daech tourne très mal
Publié

FranceSa blague sur Daech tourne très mal

Il pensait faire rire ses collègues, mais finit en grève de la faim après une garde à vue et une perquisition.

«Daech revendique le séisme en Italie.» En envoyant cette plaisanterie par email à ses collègues en août dernier, Yann Djail n'en mesurait pas les conséquences. Ses collaborateurs de l'agence Pôle emploi de Saint-Germain-en-Laye n'ont pas apprécié la blague, explique «Le Parisien».

Convoqué par le responsable sécurité de la direction régionale, Yann Djail a été suspendu. Une plainte a ensuite été déposée contre lui pour apologie du terrorisme. Convoqué par la police de Saint-Germain-en-Laye, il a été placé en garde à vue et son domicile a même été perquisitionné, avant que l'affaire ne soit classée sans suite.

Pôle emploi n'en est pourtant pas resté là. La direction impose à Yann Djail une mutation. « Si j'acceptais de rejoindre l'agence de Versailles, les sanctions étaient levées», a raconté l'intéressé au «Parisien». L'homme, qui pense ne rien avoir à se reprocher, a refusé.

En arrêt maladie, diagnostiqué anxio-dépressif, Yann Djail a entamé une grève de la faim. Il a par ailleurs décidé de porter l'affaire devant la justice. (20 minutes)

Ton opinion