Actualisé

Nicolas SarkozySa candidature annoncée mercredi sur TF1

Nicolas Sarkozy annoncera sa candidature à la présidentielle française des 22 avril et 6 mai mercredi soir sur TF1.

L'annonce de candidature de Nicolas Sarkozy sera suivie d'un grand meeting.

L'annonce de candidature de Nicolas Sarkozy sera suivie d'un grand meeting.

Déjà en campagne sans le dire depuis plusieurs semaines, Nicolas Sarkozy officialisera mercredi, sur TF1, son entrée dans la course pour la présidentielle française. L'annonce de ce secret de polichinelle devrait être suivie, le lendemain, par une première réunion de campagne à Annecy.

Ce pas marquera le début de la phase active de la campagne et du duel annoncé avec le socialiste François Hollande, largement favori dans les sondages. Nicolas Sarkozy annoncera sa candidature mercredi soir sur la chaîne de télévision TF1, a indiqué mardi à l'AFP une source proche de la présidence.

Les autres candidats à la présidentielle et leur entourage attendaient tous cette annonce. Le président assumera ainsi officiellement son rôle de candidat, déjà endossé en réalité lors des déplacements dans le pays qui ont rythmé les semaines écoulées. En s'exprimant mercredi soir, il espère aussi voler la vedette à François Hollande, qui tiendra au même moment une grande réunion publique, la deuxième du genre, à Rouen, sa ville natale.

Un grand meeting

L'annonce de candidature de Nicolas Sarkozy devrait être suivie jeudi d'un premier déplacement en province, à Annecy, avant un premier grand meeting de campagne dimanche à Marseille.

Après avoir envisagé de ne se déclarer qu'à la dernière minute, mi-mars, à peine plus d'un mois avant le premier tour, comme l'avait fait avec succès en 1988 l'ancien président socialiste François Mitterrand, Nicolas Sarkozy a dû changer sa stratégie et accélérer son calendrier.

Avec 25% des intentions de vote au premier tour, il ne décolle pas dans les sondages. Il est encore donné largement distancé par François Hollande (30%), et il reste menacé par la candidate d'extrême droite Marine Le Pen (17,5%). Au second tour, il est même sévèrement battu par le candidat socialiste (57,5%), selon une enquête de l'institut Ifop publiée mardi.

Durcissement du programme

Esquissant les grandes lignes de son programme, Nicolas Sarkozy a donné la semaine dernière le ton de sa ligne politique pour l'élection: opposition au droit de vote des étrangers hors Union européenne, refus du mariage homosexuel, réforme restreignant les droits des chômeurs, appel aux valeurs du travail, de la famille.

Il a aussitôt été accusé par ses adversaires de «braconner sur les terres de la droite extrême». Et François Hollande en a profité pour mieux marquer sa différence.

(ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!