Actualisé 07.04.2017 à 13:18

Etats-UnisSa copine lui fait croire à son suicide, il se pend

Avec la complicité de ses amis et des réseaux sociaux, une ado de 13 ans a fait croire à son petit ami de 11 ans qu'elle avait mis fin à ses jours. Le jeune garçon s'est suicidé dans la foulée.

de
joc
Tysen a succombé à ses blessures mardi 4 avril.

Tysen a succombé à ses blessures mardi 4 avril.

GoFundMe

Tysen, 11 ans, s'est pendu chez lui le 14 mars dernier à Marquette (Michigan). Sa mère est intervenue, mais le jeune garçon a succombé à ses blessures le 4 avril, annonce une page GoFundMe en son honneur. Aujourd'hui, la famille de la victime est persuadée qu'une blague cruelle est à l'origine de ce drame. Katrina, la maman de Tysen, accuse une adolescente de 13 ans qui était la petite amie de son fils.

«Il était un enfant joyeux et heureux jusqu'à ce qu'il la rencontre. Elle était méchante avec lui, le contrôlait et profitait de lui. Je lui avais pourtant répété plusieurs fois de le laisser tranquille», explique l'Américaine à BuzzFeed.

Un canular cruel

Le garçon avait commencé à sortir secrètement avec la jeune fille après s'être procuré un téléphone portable sans que sa mère ne le sache, explique le «New York Post». La relation entre Tysen et sa petite amie a duré environ 5-6 mois, mais Katrina y était «100% opposée» en raison de leur différence d'âge. L'Américaine pense que l'adolescente, avec la complicité d'amis sur les réseaux sociaux, a fait croire à Tysen qu'elle s'était suicidée. «Alors, il l'a crue et a dit: «Je vais me tuer», explique Katrina.

Le procureur a mis en examen la jeune fille de 13 ans. Elle est accusée d'«utilisation malintentionnée d'un ordinateur dans le but de commettre un crime», a déclaré la police. Katrina, elle, espère que l'histoire de son fils sera largement médiatisée. «Les canulars sur les réseaux sociaux doivent être pris très, très au sérieux, prévient l'Américaine. Elle ajoute: «Je prie instamment les familles de parler, de s'intéresser et de communiquer avec leurs enfants sur la valeur de la vie et les dangers d'internet.»

Envies suicidaires? Faites-vous aider!

Selon stopsuicide.ch, la problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s'expliquer au travers d'une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance.

D'autres structures comme La Main Tendue (composez le 143) et la Ligne d'aide pour jeunes (147) sont également disposées à aider.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!