Fribourg – Sa crise de schizophrénie lui vaut vingt jours-amende
Publié

FribourgSa crise de schizophrénie lui vaut vingt jours-amende

En janvier dernier, un homme de 35 ans s’est introduit chez un Fribourgeois. Pensant qu’il se trouvait chez lui, il avait agressé puis mis à la porte le véritable occupant des lieux.

L’homme de 35 ans a en premier lieu été emmené aux urgences de l’Hôpital fribourgeois (HFR) avant d’aller à l’hôpital psychiatrique de Marsens.

L’homme de 35 ans a en premier lieu été emmené aux urgences de l’Hôpital fribourgeois (HFR) avant d’aller à l’hôpital psychiatrique de Marsens.

HFR/Charly Rappo

En janvier dernier, un homme de 35 ans, atteint d’une crise de schizophrénie, était entré dans le domicile d’un Fribourgeois. Alors qu’il pensait être chez lui, il avait fini par agresser son occupant, le mettant à la porte, avant de se cloîtrer chez le véritable maître des lieux, rapporte «La Liberté». Refusant d’entendre raison, il avait finalement pu être maîtrisé, non sans mal, par la police.

L’homme était dans un état second: il ne prenait plus les médicaments visant à contrôler ses hallucinations et entendait «des voix dans sa tête», relate le quotidien fribourgeois.

Refus de poursuivre le traitement

Il a été emmené aux urgences de l’Hôpital fribourgeois, puis à l’hôpital psychiatrique de Marsens, qu’il a quitté deux semaines plus tard. Son psychiatre a dû ensuite prévenir que son patient refusait de poursuivre le traitement.

C’est dans ce cadre que le Ministère public fribourgeois l’a jugé «entièrement responsable des conséquences de sa crise». Il a été condamné à vingt jours-amende avec sursis et une amende ferme de 600 francs pour violation de domicile, voies de fait et dommage à la propriété.

(pmi)

Ton opinion