Suisse: Sa méthode pour détecter les pédophiles
Actualisé

SuisseSa méthode pour détecter les pédophiles

Un expert de l'université bâloise a créé un système inédit pour déceler des déviances sexuelles.

par
spi
Artchives/Photo d'illustration.

Artchives/Photo d'illustration.

AFP/Fabrice Coffrini

Diagnostiquer un attrait sexuel pour les enfants au moyen d'électrodes posées sur le crâne? La méthode paraît quelque peu farfelue. Et pourtant. Elle est étudiée de manière très sérieuse par un professeur en psychiatrie légale de l'Université de Bâle.

«Nous mesurons les ondes cérébrales des gens, en particulier les changements de fréquence lorsqu'ils sont exposés à certains stimuli», explique Marc Graf dans un entretien avec la «NZZ am Sonntag». Appliqué à la pédophilie, le principe est simple: l'individu soumis à l'examen voit défiler des images parmi lesquelles sont intégrées de courtes séquences comportant des stimuli pédo-érotiques. Ces derniers induiraient des pics d'activité cérébrale spécifiques chez les pédophiles. «Rien que sur la base de ces mesures, il est possible de déterminer avec une certitude de 80% à 90% si les personnes testées ont ou non des penchants pédosexuels», affirme Marc Graf .

Encore à l'étude, la méthode pourrait notamment être utilisée dans le cadre de procès. Les juges font en effet de plus en plus souvent appel aux psychiatres pour déterminer la peine des délinquants sexuels. L'enjeu étant de savoir s'il faut les soumettre à des mesures thérapeutiques en plus de l'internement. Et, aussi, d'évaluer le risque de récidive en cas de libération. La technique doit toutefois encore faire l'objet d'une validation scientifique avant de pouvoir être officiellement utilisée. (spi/ats)

Ton opinion