30.07.2020 à 12:47

Hockey sur glace

Sa parole contre des commentaires sur Instagram?

Annoncé depuis plusieurs jours du côté du Lausanne HC, Dale Weise a nié dans la presse canadienne, tout en sa trahissant légèrement sur les réseaux sociaux.

de
Sport-Center
Dale Weise terminera la saison outre-Atlantique (au moins?).

Dale Weise terminera la saison outre-Atlantique (au moins?).

Keystone

De deux choses l’une: soit Dale Weise - né dans le Manitoba il y a 31 ans et avec quelques solides références en NHL sur son CV - est devenu fan du Lausanne Hockey Club on ne sait pas trop pourquoi ni comment, soit le bonhomme est actuellement contraint de faire bonne figure devant les journalistes montréalais, sur les dents à quelques heures de la reprise de la Ligue nationale...

L’attaquant, passé notamment par Montréal, Chicago, les Rangers de New York, Vancouver et Philadelphie, est depuis quelques semaines annoncé comme un des futurs renforts du Lausanne Hockey Club, version 2020/2021. Mais dans la nuit de mercredi, un article de «La Presse», écrit depuis la «bulle» de Toronto où reprendra sous peu la saison, semble clair: «Départ en Suisse: Dale Weise nie la rumeur».

Dans le texte, le joueur (de vive voix: «Il n’y a aucune entente. Je suis ici et je suis concentré sur les séries. Je vise à 100 % un retour dans la Ligue nationale l’an prochain, je veux bien jouer en séries et je veux signer un nouveau contrat avec le Canadien»), ainsi que son agent (par mail: «On attend de voir ses options pour la prochaine saison») semblent catégoriques. «Ce sont des fake news», a même osé l’attaquant.

«Ce sont des fake news»

Dale Weise, attaquant du Canadien de Montréal

Sauf que les traces laissées sur la toile par les petits doigts du «Gretzky néerlandais» tendraient à penser à peu près tout le contraire. Sur Instagram, Dale Weise a fait son travail de repérage quant à sa future équipe suisse (ou pas?) en commentant deux publications récentes du compte du Lausanne Hockey Club avec des émoticônes en forme de pouce levé ou des petits feux. Le premier – effacé depuis, mais on a les preuves – date de deux bonnes semaines, soit au début des premières rumeurs. Le dernier? C’était ce mardi.

A-t-il une clause qui lui permettrait de rester outre-Atlantique au cas où une autre franchise voudrait de lui? Peut-être. Les spécialistes de la NHL pensent-ils qu’il a une chance de recevoir une proposition? Non. Donc...

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mustapha Ghazzal

30.07.2020 à 14:33

Bonne fête du 1er août.

Chris McS

30.07.2020 à 13:41

Dans l’autre sens on peut aussi se demander si ce n’est pas plutôt les journalistes qui ont spéculé sur sa venue au LHC sur la base de ses publications Instagram!?

Jean-Michel Journaliste

30.07.2020 à 13:13

Sérieux, on peut faire encore pire comme recherche ? C'est fort d'écrire un article sur 2 émoticons.....