Berne: Sa tumeur au cerveau lui fait entendre des voix
Actualisé

BerneSa tumeur au cerveau lui fait entendre des voix

Les Services psychiatriques bernois ont documenté le cas d'une femme de 48 ans qui entendait des voix «célestes» et s'infligeait des blessures.

L'origine des troubles de la patiente n'était pas une psychose, mais une tumeur au cerveau.

L'origine des troubles de la patiente n'était pas une psychose, mais une tumeur au cerveau.

Keystone

La femme s'était infligée des blessures au thorax avec un couteau parce que cela lui avait été ordonné par des voix divines, rapporte l'équipe de Sebastian Walther des Services psychiatriques universitaires (SPU) de Berne, dans la revue Frontiers in Psychiatry. La vie de la patiente a été marquée depuis son adolescence par des épisodes de forts sentiments religieux déterminant ses actes et allant jusqu'à la folie.

Les conversations à caractère religieux avec deux types de voix différentes pouvaient durer des heures. La Suissesse les entendait quotidiennement par phases durant plusieurs semaines ou mois.

Pour en avoir le coeur net, les médecins lui ont fait passer un IRM. Ils ont découvert une tumeur de taille moyenne à croissance très lente et irrégulière dans le thalamus et les liaisons nerveuses voisines. Cette zone cérébrale est notamment impliquée dans les perceptions acoustiques et l'alignement sur la réalité.

Perturbations spécifiques

Chez les patients schizophrènes, cette région ne travaille pas correctement. Comme l'indique un communiqué des SPU publié mercredi, le cas de cette patiente illustre le fait, encore controversé, que les symptômes de la schizophrénie ne trouvent pas leur origine simplement partout dans le cerveau, mais sont produits par des perturbations spécifiques de certains réseaux neuronaux.

Vraisemblablement, la croissance de la tumeur affectait épisodiquement le fonctionnement du thalamus, générant les épisodes mystiques. La patiente a finalement reçu des médicaments antipsychotiques. Elle a ensuite décidé de les réduire et recommencé à entendre des voix.

L'équipe du Pr Walther publie depuis des années des analyses IRM de patients schizophrènes. Le cas présent a suscité une attention accrue en raison de l'aspect religieux des hallucinations. Il a notamment été évoqué par le site spécialisé livescience.com. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion