Votation sur le Gripen: Saab offre 100'000 francs à un musée vaudois
Actualisé

Votation sur le GripenSaab offre 100'000 francs à un musée vaudois

Le fabricant du Gripen a été prié de ne plus se mêler de la campagne sur l'achat de cet avion de combat. Pourtant, Saab aurait offert 100'000 fr. au Musée de l'aviation de Payerne.

Le musée de l'aviation militaire de Payerne (VD) utilisera l'argent pour agrandir ses infrastructures.

Le musée de l'aviation militaire de Payerne (VD) utilisera l'argent pour agrandir ses infrastructures.

Les Suisses voteront le 18 mai prochain sur le financement de l'achat de 22 avions de combat Gripen. Début février, le Département fédéral de la défense (DDPS) avait demandé au fabricant Saab de ne pas s'immiscer dans la campagne de votation. Or, la firme suédoise aurait versé 100'000 francs au Musée de l'aviation militaire de Payerne (VD).

Plus de 70 sponsors

Richard Smith, responsable de Saab pour la Suisse, se défend dans les colonnes du quotidien alémanique «Blick»: «L'héritage de l'aviation suisse mérite d'être préservé et nous avons pris cette décision au printemps 2013, bien avant le lancement du référendum.» Christophe Keckeis, ancien chef de l'armée et président de l'association qui gère le musée de Payerne, est, lui, très reconnaissant du cadeau: «La recherche de nouveaux sponsors a duré plus de deux ans et a été très difficile. Plus de septante sponsors nous soutiennent et le montant de Saab n'est de loin pas le plus élevé.»

Saab à Wengen

Le fabricant suédois avait été rappelé à l'ordre par le DDPS après avoir versé 200'000 francs au comité pro-Gripen. A peine la date du vote sur l'acquisition du Gripen fixée, Saab s'était par ailleurs rendu à la mi-janvier à Wengen (BE) avec un «stand d'information» dans le très médiatisé cadre des courses de ski du Lauberhorn. Une affiche grand format montrait l'avion surmonté de l'inscription «Gripen E - Le jet de combat intelligent pour une défense intelligente».

«Gripen inutile pour les dangers actuels»

L'achat des avions de combat Gripen n'est pas combattu uniquement par la gauche et les anti-militaristes: certains milieux de droite, emmenés par le parti Vert'libéral, le voient également d'un oeil critique. Et les femmes PDC se mobilisent aussi contre le nouveau jet.

Selon le comité libéral «Non au Gripen», la flotte actuelle est suffisante pour assumer les tâches de police du ciel et contrer les scénarios de menaces, a expliqué jeudi devant la presse à Berne Babette Sigg Frank, présidente des femmes PDC. Le Gripen n'est pas seulement inutile, mais aussi beaucoup trop cher. Il coûte plus de 3 milliards à l'achat, à quoi s'ajoutent des dépenses d'entretien et d'exploitation sur des années. Au total, l'avion de combat engloutira près de 10 milliards de francs, a expliqué Mme Sigg Frank.

Ton opinion