Actualisé 06.09.2019 à 13:06

Enfants

Saines idées de collations

Même si le sucre est déconseillé à la pause de 10 heures, il y a des solutions gourmandes pour les plus petits.

de
Romain Wanner
Un bon encas, c'est surtout un fruit ou un légume. Et le sucre, on évite!

Un bon encas, c'est surtout un fruit ou un légume. Et le sucre, on évite!

iStock

La cloche sonne. Les enfants s'amassent dans les couloirs des écoles. C'est l'heure de la récréation et aussi de manger un petit quelque chose. Car entre le petit-déjeuner et le repas de midi, bien souvent vient le petit creux de dix heures. Les experts recommandent surtout de ne pas leur donner d'aliments avec du sucre ajouté à ces heures-là, mais alors que donner à un bambin comme collation? Voici quelques idées gourmandes pour que le goûter et la collation du matin soient aussi des moments savoureux.

■Un fruit ou légume C'est le produit recommandé qui devrait être à la base des encas des bambins. Et si, pour certains, une simple pomme représente une délicatesse, pour d'autres, plus tatillons, il faudra ruser pour que ce goûter sain semble appétissant. En coupant de jolis morceaux de légumes, façon «dip», par exemple. Ou, pourquoi pas, en dressant des fruits sur une brochette. Ça demande un peu plus de travail, mais si ça permet de rassasier tout en éloignant l'individu de la barre au nom de planète rouge qu'il affectionne particulièrement,on y gagne.

■Création boulangère Sans s'approcher des viennoiseries, il y a des encas qui calent qu'on peut très bien faire soi-même et qui ne sont pas bourrés de sucres. Tout ce qui est pain est possible. Plutôt pour accompagner le végétal. Mais aussi pourquoi pas, fourré au végétal. Un pain mi-complet, par exemple, avec, mélangés à la pâte, du fromage et des légumes râpés se veut un délice. Et c'est quelque chose qu'on peut aussi bien préparer à l'avance et surgeler, pour ce fameux matin où on n'a pas le temps…

■Fromage Les produits laitiers nature ne sont pas bannis par les experts. Alors, pourquoi ne pas régaler sa progéniture d'un peu de ce fromage qu'il adore. Frais sur un crackers nature et parsemé de ciboulette, en mode tartine. Ou à pâte dure, en bâtonnet, pour se faire les dents.

■Fruits à coque C'est une solution simple. A éviter pour les trop petits, afin qu'ils ne s'étouffent pas, certes, mais quelques noisettes de la région ou même des amandes importées, ça peut aussi marcher! C'est pas déconseillé et plutôt sympa à croquer.

Industrie et évolution des collations

La pomme était parmi les premiers encas. Et depuis, il y a eu de tout. Des biscuits souriants aux barres chocolatées, de l'orange pelée aux chips paprika. L'industrie a flairé le potentiel du marché et les marques ont lancé leur version des collations «parfaites». Si aujourd'hui encore certaines marques entendent répondre à tous les besoins des bambins, il faut faire attention aux sucres, parfois camouflés. Exceptionnellement ça va. Tous les jours, moins. Enfin, il est aussi intéressant de savoir qu'en France, la collation est désormais interdite. Car considérée comme favorisant l'habitude de grignoter. Quant à savoir si c'est vrai ou pas, la question n'est pas là, mais plutôt de permettre aux plus jeunes de profiter de ce moment, tout en prenant de bonnes habitudes alimentaires, en leur donnant du sain et gourmand.

Varier les plaisirs

Le goûter, comme la récré, ça doit être le moment détente, un peu sympa. Côté bouffe aussi, du coup. Certes, ça demande deux minutes, mais ça peut aussi être le déclencheur d'une curiosité gourmande chez l'enfant. L'inclure dans la préparation, la veille, de frites de carottes pour sa récréation, c'est, avec un peu de chance, le faire saliver d'avance. Et les possibilités sont presque infinies, tant les combinaisons entre fruits, légumes, céréales, pains, fromages et yogourts nature sont nombreuses.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!