Géothermie: Saint-Gall: trou de forage conservé provisoirement
Actualisé

GéothermieSaint-Gall: trou de forage conservé provisoirement

Ce vestige du projet de centrale géothermique restera en l'état quelques années. Les autorités de la ville se donnent un délai pour lui trouver une utilisation.

Si aucune solution n'est trouvée, le trou sera bétonné.

Si aucune solution n'est trouvée, le trou sera bétonné.

En l'état actuel, le trou de forage ne présente pas de danger et il fait l'objet d'une surveillance régulière, ont indiqué mercredi les autorités de la ville de Saint-Gall. Le projet de centrale géothermique a été abandonné en mai 2014.

La ville n'a pour l'instant pas trouvé d'investisseurs pour exploiter le gaz naturel trouvé au fond du trou de forage, d'une profondeur de 4450 m. L'investissement est estimé entre 6,5 et 7,5 millions de francs. Les autorités se donnent maintenant quelques années pour trouver une solution alternative. Si aucun projet n'est retenu, le trou sera définitivement rebouché.

60 millions de francs

Au total, le projet saint-gallois coûtera 60 millions de francs, y compris le démontage et la remise en état du terrain. La Confédération devrait prendre 16 millions de francs à sa charge. Les citoyens de la ville avaient accepté en 2010 de débloquer un crédit de 160 millions de francs pour ce projet de centrale géothermique.

Mais le chantier a été abandonné en mai 2014, car la quantité d'eau chaude au fond du trou de forage est trop faible pour être exploitée. A cela s'ajoutent des risques sismiques et financiers.

Les travaux de forage avaient débuté en mars 2013. Le 20 juillet 2013, un séisme de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter avait entraîné l'arrêt provisoire des travaux. Le chantier avait ensuite repris, mais de nouvelles secousses s'étaient produites.

Abandon aussi à Gossau-Herisau

Un autre projet de centrale géothermique dans la région de Gossau (SG) et Herisau (AR) est lui aussi abandonné. Le consortium derrière ce projet (Forces motrices Saint-Gall-Appenzell, services industriels de la ville de Saint-Gall, SN Energie et Axpo) a annoncé mercredi que les risques sismiques liés à la situation géologique du site sont trop importants. (ats)

Ton opinion