Saint-Maurice tient aussi ses JMJ
Actualisé

Saint-Maurice tient aussi ses JMJ

Alors que les jeunes catholiques du monde entier ont les yeux tournés vers Sydney en Australie, des Romands organisent en Valais leurs Journées romandes de la jeunesse.

Les jeunes du monde entier ont déferlé sur Sydney pour les traditionnelles Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Trop fatigué par un voyage éreintant, le pape Benoìt XVI se repose avant d'entrer dans la fête. 85 Romands sur un total de plus de 300 Suisses ont mis le cap sur les antipodes pour communier avec le St-Père.

Que ceux qui n'ont pas pu se payer le voyage en Australie se rassurent: les JMJ se tiennent aussi en terres romandes, du côté de St-Maurice en Valais. Ça s'appelle ThéoMania 08 et ça débute mercredi 16 juillet. «Nous avons organisé ce festival à la demande de la conférence des évêques suisses», explique Tancrède Arguillère, responsable communication pour la manifestation agaunoise. Plusieurs centaines de jeunes catholiques sont attendus. «Les paroisses ne sont pas toujours très actives et on peut avoir l'impression de se sentir un peu seul», raconte Tancrède Arguillère comme pour justifier l'existence d'un tel raout. Cette manifestation s'inscrit comme une réponse aux demandes de Jean-Paul II lors de sa visite à Berne en 2004.

«L'Eglise n'est pas là pour séduire les jeunes»

«Les JMJ, c'est une rencontre proposée pour se retrouver et mettre un visage sur l'Eglise. On voit que l'Eglise est jeune, belle, énergique. Les jeunes constatent qu'ils ne sont pas seuls.» Certains peuvent voir dans ces JMJ une volonté de séduire? «L'Eglise n'est pas là pour tenter de plaire aux jeunes, estime le jeune homme. Elle propose un autre type de relation que la séduction.» Depuis la première édition des JMJ, les jeunes répondent en masse à l'invitation. «A chaque fois, c'est une occasion de se mobiliser. Il naît un enthousiasme particulier».

Ateliers, discussion, prières: le programme de St-Maurice se calque sur Sydney. Avec un temps fort: un direct avec les JMJ.

Didier Bender

Ton opinion