23.03.2018 à 06:01

Zurich

Saisi à la douane à cause d'une escale en Serbie

Un chiot de 3 mois a été confisqué mardi par les douaniers de l'aéroport de Zurich. Pourtant ses vaccins étaient à jour et ses documents en ordre. Explications.

de
mon/ofu
1 / 4
DR
DR
DR

«Ma soeur n'a même pas pu dire au revoir à Leo, son bichon maltais», racontait ce jeudi à «20 Minuten» A. Durmic*. Selon le jeune homme, les douaniers de l'aéroport de Kloten (ZH) lui ont pris son chiot de 3 mois à son arrivée en Suisse. «Toute la famille se réjouissait de le voir.»

Les faits se sont déroulés mardi. Sa soeur rentrait alors en Suisse de son séjour en Bosnie. Avant d'atterrir à Zurich, elle avait fait escale en Serbie.

«Nous nous sommes informés correctement»

Contacté, l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaire (OSAV) confirme que le chiot a été saisi mardi soir et qu'il a été placé en quarantaine. «Si nous ne quittons pas le pays avec Leo dans les 60 jours, il sera piqué», s'inquiète Durmic.

Deux jours après les faits, la famille est encore toute émue. D'autant plus que l'éleveur en Bosnie a pris toutes les mesures nécessaires pour que le chien puisse entrer sans problèmes en Suisse. Les vaccins de Leo sont à jour et ses documents sont en ordre. Le bichon maltais a par ailleurs été pucé et possède un passeport valable. «Nous nous sommes informés correctement avant de le faire venir.»

La Serbie, un pays à risque pour la rage

Il s'avère que les Durmic ont bel et bien pensé à tout... ou presque. Ce qui pose problème dans ce cas, c'est l'escale que la soeur a faite en Serbie avant d'atterrir à Kloten. La Serbie est en effet considérée comme un pays à risques élevés pour la rage. «Si ma soeur était arrivée directement depuis la Bosnie, sans faire d'escale, il n'y aurait pas eu de problème.»

La porte-parole de l'OSAV, Nathalie Rochat, confirme: «Comme la Serbie fait partie des pays à risques en terme de rage, les chiens doivent avoir au moins 7 mois lorsqu'ils entrent en Suisse. Ils doivent non seulement être vaccinés, mais doivent également avoir passé un test d'anticorps. Et ce processus dure un certain temps.» Nathalie Rochat ajoute qu'il est indispensable de respecter la réglementation en vigueur à la lettre: «La rage est très dangereuse pour la population.»

Reste que toute cette histoire devrait avoir une fin heureuse pour le petit animal. «Ma soeur quittera la Suisse avec Leo la semaine prochaine et reviendra avec un vol direct depuis la Bosnie ou la Croatie. Tout devrait alors finalement se passer comme prévu.»

*Nom connu de la rédaction

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!