Actualisé 25.03.2008 à 20:56

Saisies record des douanes: «la pointe de l'iceberg»

Cocaïne, héroïne ou cannabis, les
douaniers ont eu la main heureuse. Le phénomène est général.

«Nous avons l'impression que c'est devenu plus difficile de s'approvisionner en drogues au coin de la rue. Les consommateurs se tournent vers l'étranger et font venir des substances illicites», explique Walter Pavel, responsable de la communication à l'Administration fédérale des douanes. Les chiffres de l'an dernier sont éloquents: les gardes-frontière et les douaniers ont trouvé trois fois plus d'héroïne (199 kg) qu'en 2006, grâce notamment à une très importante saisie en Suisse orientale.

La quantité de cocaïne confisquée passe de 193 à 217 kg. Et il en va de même pour les stupéfiants synthétiques comme l'ecstasy ou les pilules thaïes (81 000 unités saisies en 2007, contre 50 000 en 2006), le cannabis (777 kg, contre 95 kg) et le khat (1447 kg, contre 690 kg). La tendance est générale et témoigne d'un important marché de la drogue.

«Impossible de dire quelle quantité de marchandises nous file entre les doigts, mais nos saisies ne constituent que la pointe de l'iceberg», commente Walter Pavel, qui assure qu'il n'y a pas eu plus de contrôles l'an dernier. Les douanes ont également découvert davantage de produits de coupage. En tout, elles ont enregistré 3029 infractions à la loi sur les stupéfiants, contre 2563 en 2006. Le nombre de documents falsifiés a, quant à lui, augmenté de 30%.

Martial Messeiller

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!