Révolution au Yémen: Saleh a deux semaines pour partir
Actualisé

Révolution au YémenSaleh a deux semaines pour partir

L'opposition yéménite ne transige pas. Elle exige le départ du président dans les deux semaines.

L'opposition yéménite a annoncé jeudi qu'elle n'irait pas à Ryad négocier un transfert du pouvoir. Elle a exigé le départ du président Ali Abdallah Saleh d'ici deux semaines.

«Nous soulignons une nouvelle fois la nécessité d'accélérer le processus afin qu'il (le président Saleh) parte dans les deux semaines. En conséquence, nous n'irons pas à Ryad», a dit l'un des chefs de l'opposition, Mohammed al Moutawakkil.

Sortie de crise

Les médiateurs du Conseil de coopération du Golfe (CCG) avaient eux présenté dimanche un plan de sortie de crise prévoyant un transfert des pouvoirs d'Ali Abdallah Saleh au vice-président Abd Rabbou Mansour Hadi et la mise en place d'un nouveau gouvernement dirigé par l'opposition.

Depuis la fin janvier, une centaine de personnes au total ont trouvé la mort dans les affrontements avec les forces de sécurité. (ats)

Ton opinion