France : Salmonelles: cent tonnes de reblochons retirés
Actualisé

France Salmonelles: cent tonnes de reblochons retirés

Des fromages pouvant contenir des salmonelles ont été retirés de la vente par mesure de précaution, apprend-on dans les médias vendredi.

Une société laitière française a annoncé vendredi avoir retirer de la vente et rappeler «par mesure de précaution» environ 100 tonnes de reblochons. Les fromages pourraient contenir des salmonelles. Ils ont été retirés de la vente.

L'entreprise met en garde les clients qui en auraient acheté avant le retrait de marchandise. Elle leur recommande de ne pas les consommer et de les détruire. Les fromages sont fabriqués par les Fromageries Pochat et fils, qui appartient au groupe Lactalis, un géant de l'industrie laitière.

Différents marques

Les petits, gros et demi-reblochons concernés ont été vendus sous différentes marques au rayon libre-service dans des magasins de vente au détail ou des supermarchés, entre le 15 mars et le 7 juin 2014. Ils portent la marque sanitaire FR 74-011-060 CE, avec une date de péremption antérieure au 4 juillet, ou la marque FR 74-116-050 CE avec une date de péremption antérieure au 20 août.

«Toutes les marques commerciales de reblochons laitiers portant ces marques sanitaires sont concernées», selon le communiqué. Le texte précise que les magasins concernés ont mis en place des affiches d'information dans les rayons.

Jusqu'à 72 heures après consommation

Les salmonelles sont des bactéries qui peuvent provoquer une salmonellose. Cette toxi-infection se traduit par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre, entre 6 et 72 heures après la consommation de produits contaminés.

«Les personnes qui auraient consommé les produits mentionnés ci-dessus et qui présenteraient ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation, ainsi que le lieu et la date d'achat», peut-on lire dans le communiqué.

Les salmonelloses sont en général bénignes. Mais les personnes au système immunitaire fragile, les femmes enceintes, les personnes âgées et les nouveau-nés sont plus exposés à des complications. (ats)

Ton opinion