Salut nazi, racisme: 3 militaires devant les juges
Actualisé

Salut nazi, racisme: 3 militaires devant les juges

Le procès de trois jeunes militaires romands s'est ouvert jeudi à Yverdon-les-Bains (VD).

Deux sergents et un soldat sont accusés d'avoir fait le salut hitlérien et tenu des propos racistes lors d'une école de recrues à Isone (TI) en 2005.

«On a fait le salut hitlérien, mais plus par rigolade que par discrimination. Tout le monde l'a fait à la caserne». Pour ce soldat vaudois de 22 ans, les propos racistes qu'on leur reproche n'étaient que des plaisanteries tenues pour décompresser après l'effort.

Vengeance

Les deux sergents, un Valaisan et un Vaudois, qui comparaissent à ses côtés, nient tout geste ou propos discriminatoire à l'égard des juifs, des noirs ou des étrangers. Pour eux, cette affaire n'est que vengeance des recrues alémaniques qui ne supportaient pas d'être traitées à la dure.

Le tribunal a commencé jeudi matin à entendre les recrues qui avaient accusés les trois jeunes Romands. Certains ont relativisé leur accusations. D'autres ont maintenu, pour l'essentiel, leurs reproches, même s'ils ne se souviennent plus précisément des faits, près de deux ans après l'école de recrues.

La Cour, qui siège en uniforme, doit entendre de nouveaux témoins dans l'après-midi. Le réquisitoire, les plaidoiries et, vraisemblablement, le verdict sont attendus vendredi. (ats)

Ton opinion