Samsung engagera «tous les moyens»
Actualisé

Samsung engagera «tous les moyens»

Samsung, numéro un mondial des téléphones portables, a juré mardi d'engager «tous les moyens nécessaires» pour défendre sa présence aux Etats-Unis.

Un tribunal de Californie a condamné Samsung la semaine dernière à indemniser Apple.

Un tribunal de Californie a condamné Samsung la semaine dernière à indemniser Apple.

Après la demande de son concurrent américain Apple d'interdire la vente de huit téléphones mobiles de l'équipementier sud-coréen.

Un tribunal de Californie a condamné Samsung la semaine dernière à indemniser Apple, son rival direct, pour avoir violé ses brevets et copié ses populaires iPad et iPhone.

La firme à la pomme demande en outre une interdiction provisoire de vente pour une série de téléphones Samsung, notamment de la gamme Galaxy, commercialisés entre autres par les opérateurs télécoms AT&T, Verizon ou T-Mobile, et parmi lesquels figurent certains des derniers modèles compatibles avec la téléphonie 4G.

Dans un communiqué publié mardi, Samsung a déclaré: «Nous engagerons tous les moyens nécessaires pour assurer la disponibilité de nos produits sur le marché américain».

Samsung a dit qu'il contesterait le verdict de la justice américaine, sans toutefois exclure d'apporter des modifications à certains des téléphones incriminés pour rester sur le marché et conserver sa place de leader.

«En dernier ressort, nous pouvons imaginer des solutions d'évitement» permettant d'échapper à une éventuelle interdiction, a confié mardi à l'AFP un responsable de l'entreprise sous couvert de l'anonymat.

Les 8 modèles menacés sont le Galaxy S 4G, le Galaxy S2 AT&T, le Galaxy S2 Skyrocket, le Galaxy S2 T-Mobile, le Galaxy S2 Epic 4G, le Galaxy S Showcase, le Droid Charge et le Galaxy Prevail.

Le Galaxy S3, lancé il y a trois mois et dont Samsung avait annoncé en juillet avoir déjà écoulé plus de 10 millions d'unités dans le monde, n'est pour l'instant pas concerné.

Selon un autre document judiciaire, le groupe coréen a, pour sa part, demandé à la justice de lever l'interdiction de vente frappant depuis le 26 juin sa tablette informatique Galaxy Tab 10.1, le tribunal de Californie ayant finalement estimé qu'elle n'enfreignait aucun brevet d'Apple. (afp)

Ton opinion