Football – Samuel Eto’o vise la présidence de la fédé camerounaise
Publié

FootballSamuel Eto’o vise la présidence de la fédé camerounaise

L’ancien joueur de l’Inter Milan et du FC Barcelone a déposé sa candidature à l’élection à la présidence de la Fédération camerounaise de football. Il accuse déjà ses adversaires de tricherie.

par
Claude-Alain Zufferey
Mercredi, Samuel Eto’o a déposé officiellement sa candidature au poste de président de la Fédération camerounaise de football.

Mercredi, Samuel Eto’o a déposé officiellement sa candidature au poste de président de la Fédération camerounaise de football.

AFP

Le prochain président de la Fédération camerounaise de football sera nommé le 11 décembre prochain. En coulisses, les différents protagonistes s’activent. Et c’est la candidature officielle de Samuel Eto’o (40 ans) qui fait le plus parler. L’ancien capitaine des Lions indomptables (56 buts en 118 sélections), qui bénéficie d’un important soutien populaire et médiatique dans son pays, commence à faire peur.

À tel point que l’actuel président Seidou Mbombo Njoya, qui lui ne s’est pas encore déclaré à sa propre succession, a souhaité rencontrer Samuel Eto’o pour lui demander de retirer sa candidature, en échange d’un poste de vice-président. Le rendez-vous a été orchestré par le secrétaire général de la FIFA, Mathias Gratsform.

Selon le magazine français «So Foot», un proche de l’ancien footballeur a déclaré: «Samuel a pris cette proposition pour une provocation, un manque de respect, même si cela l’a aussi fait beaucoup rire. Il a évidemment refusé, en réaffirmant sa volonté d’aller au bout.»

«Je serai le prochain président de la fédération, malgré les tricheries»

Samuel Eto’o

En arrivant devant les locaux de la Fédération, mercredi, pour y déposer sa candidature, Eto’o a pu constater qu’il possédait encore un gros fan-club. Une centaine de personnes l’attendaient en scandant des «Eto’o président» ou «Samuel, sauve le football camerounais». Il n’en fallait pas plus pour que le Camerounais, toujours aussi sûr de lui, ne lance quelques attaques bien ciblées. «Je serai le prochain président de la fédération, malgré les tricheries. Je prie le camp d’en face de faire attention, car nous avons accepté déjà beaucoup de choses», a-t-il déclaré.

Un carnet d’adresses fourni

Toujours resté très proche du football camerounais, le double champion d’Afrique (2000 et 2002) prépare cette candidature depuis plus d’un an. Il souhaite mettre en avant des thèmes comme la valorisation des championnats professionnels, le football féminin et les compétitions de jeunes. Somme toute, rien de très original.

Plus intéressant pour le Cameroun et son football, Eto’o va pouvoir jouer de son statut de star internationale à l’impressionnant carnet d’adresses pour faire venir des investisseurs qui pourraient financer en partie des programmes de développement du football camerounais.

Ton opinion

1 commentaire