Actualisé 18.01.2007 à 15:10

Samy Naceri a-t-il tenté de se suicider ?

Après avoir avalé des médicaments dans la prison de Luynes, où il est détenu, Samy Naceri a du être hospitalisé.

L'acteur a ingéré un cocktail de médicaments, dont de l'Efferalgan, avant d'alerter les surveillants de nuit. Transporté au centre hospitalier d'Aix-en-Provence, il a été placé en observation mais n'a pas perdu connaissance.

Un proche du dossier a affirmé aux agences de presse que son état n'est pas inquiétant et qu'il ne s'agirait pas d'une tentative de suicide.

La même source décrit l'acteur comme «fragile», affirmant qu'il supporte mal la détention et la séparation d'avec sa femme et son fils. Il était, semble-t-il, dans un état «de grande excitation avec des réactions brusques», mais il «parlait normalement et est resté lucide», a ajouté cette source.

Une source judiciaire nuance la raison de cette prise de médicaments : «Le fait qu'il ait appelé immédiatement les surveillants peut laisser penser qu'il ne s'agit pas d'une tentative de suicide, mais rien n'est sûr à l'heure actuelle». La façon dont le comédien s'est constitué ce stock de médicaments reste par ailleurs une des interrogations majeures.

Une autre source proche de l'enquête affirme qu'après avoir reçu des soins au centre hospitalier d'Aix-en-Provence et notamment un lavage d'estomac, Samy Naceri aurait insulté policiers et soignants.

Le comédien a été placé le 5 janvier en détention provisoire jusqu'à sa comparution le 8 février pour répondre de «violences avec arme» suite à l'agression des videurs du Mistral, une boîte de nuit aixoise, dans la nuit du 2 au 3 janvier.

L'avocate de Samy Naceri, Me Françoise Cotta, a par ailleurs déposé une plainte contre le personnel de cette boîte, pour coups et blessures volontaires. L'acteur avait perdu plusieurs dents au cours de la rixe.

Les vigiles lui avaient refusé l'entrée de l'établissement de nuit en raison de son ébriété avancée. Naceri avait alors sorti un couteau et menacé les vigiles, selon des témoins.

Samy Naceri essaye de lutter contre une forte dépendance à l'alcool et à la cocaïne. Lors de l'audience en comparution immédiate, le 5 janvier, son avocate a évoqué les efforts entrepris par le comédien pour lutter contre cette dépendance et parlé d'une rechute. Selon elle, il devait profiter de sa détention «pour réfléchir et faire du sport». Elle lui a également conseillé de «se faire aider médicalement et psychologiquement pour son problème d'alcool», plutôt que d'essayer de régler le problème «tout seul».

(fab)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!