Rougeole en Suisse: Sanctionner ceux qui ne se font pas vacciner?

Actualisé

Rougeole en SuisseSanctionner ceux qui ne se font pas vacciner?

Afin d'éradiquer la rougeole en Suisse, certains politiciens exigent de rendre obligatoire la vaccination sous peine d'amende.

par
ofu/ats
Keystone

La Confédération tente depuis plusieurs années d'éradiquer la rougeole en Suisse. Jusqu'à présent sans succès. Les cas d'infections ne cessent en effet d'augmenter. De janvier à la mi-avril 2019, 138 cas de rougeole ont été enregistrés en Suisse. C'est 7,3 fois plus que pour la même période de l'année précédente (19 cas). Deux personnes ayant contracté cette maladie sont même décédées cette année.

Pour éradiquer la rougeole une fois pour toutes, rappelle lundi «Blick», il faudrait que 95% de la population soit vaccinée. Or actuellement, seuls 87% des enfants âgés de 2 ans le sont. Ce taux s'élève à 92% auprès des ados de 16 ans.

«Les gens sont asociaux»

Raison pour laquelle plusieurs politiciens tirent la sonnette d'alarme. «Les gens qui ne vaccinent pas leurs enfants sont des asociaux», tonne ainsi la conseillère nationale Ruth Humbel (PDC/AG), interrogée par le quotidien. Elle exige que la Confédération évalue la possibilité d'introduire une obligation de se faire vacciner, sous peine d'amende. L'Italie, la France et divers pays d'Europe de l'Est ont d'ores et déjà introduit une telle obligation. L'Allemagne envisage de le faire prochainement.

Le conseiller national Lorenz Hess (PBD/BE) va lui aussi interpeller le Conseil fédéral pour savoir comment il compte obtenir le taux de vaccination de 95%. Selon lui, il est évident que de simples recommandations ne suffisent pas pour atteindre cet objectif. Le Bernois concède tout de même qu'il est difficile de forcer quelqu'un à le faire. «C'est pourquoi des sanctions pourraient s'avérer efficaces.»

Pour l'heure, le PS et l'UDC ne se prononcent pas pour une obligation. Le Parti socialiste, par exemple, prône davantage de sensibilisation.

Cinq choses à savoir sur la rougeole

L'Europe a atteint un nombre record de personnes atteintes de rougeole. La maladie a déjà fait 37 morts en 2018 sur le continent!

La rougeole, c'est quoi?

La rougeole est une maladie très contagieuse, qui peut causer des complications débilitantes, voire fatales, y compris l'encéphalite, la pneumonie et une perte de vision permanente.

Suite aux décès constatés, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) rappelle que la vaccination contre la rougeole est recommandée. Elle permet d'une part de se protéger soi-même de la maladie et des complications graves qu'elle peut entraîner.

D'autre part, la vaccination protège les personnes vulnérables qui ne peuvent se faire vacciner pour des raisons médicales (nourrissons, femmes enceintes, personnes immunosupprimées) en limitant la circulation du virus dans la population, relève encore l'OFSP.

Vaccins: idées fausses bien répandues dans l'UE

L'exécutif européen a publié en avril un sondage Eurobaromètre spécial sur l'attitude des Européens vis-à-vis de la vaccination. Il met en lumière certaines idées fausses qui circulent dans l'Union européenne. Si dans l'ensemble des 28 États membres au moins deux tiers des personnes considèrent que les vaccins sont testés rigoureusement, en moyenne un tiers des personnes (31%) pensent à tort que les vaccins fragilisent le système immunitaire. Et dans 16 pays, au moins la moitié des personnes interrogées affirment que les vaccins peuvent «souvent produire des effets secondaires graves», dont la France (60% des personnes interrogées).

Ton opinion