29.01.2019 à 06:02

Payerne (VD)Sanctions après la grève étudiante pour le climat

Comme annoncé, les élèves ayant manqué un test ont reçu la note de 1. Des parents vont faire recours.

de
Pauline Rumpf
1 / 3
D'entente avec le comité des élèves, une action sur le thème du climat a été organisée dans le gymnase payernois pendant la manifestation.

D'entente avec le comité des élèves, une action sur le thème du climat a été organisée dans le gymnase payernois pendant la manifestation.

DR
Les élèves ont laissé parler leur imagination.

Les élèves ont laissé parler leur imagination.

DR
Et voici leurs résolutions en faveur du climat.

Et voici leurs résolutions en faveur du climat.

DR

Pas de pitié pour les grévistes climatiques: une semaine après la manifestation, les sanctions commencent à tomber. Céline*, élève au Gymnase intercantonal de la Broye (GYB), a reçu la note de 1 au test de math qui avait lieu ce jour-là. Pourtant, elle a rendu un justificatif d'absence avec pour motif sa présence à la manifestation.

«Nous soutenons sa démarche, explique Anne*, sa mère. Nous avons donc donné avec fierté la raison de son absence, au lieu de prétexter une maladie.» Toutefois, Anne n'accepte pas la sanction. «Une punition ne devrait pas mélanger le comportement et les résultats scolaires, estime-t-elle. Si elle avait reçu des heures d'arrêt, nous l'aurions accepté sans problème, mais cette note met en péril son année alors qu'elle n'a rien à voir avec une éventuelle lacune en math. Ce n'est pas correct moralement.»

Pourtant, c'est la règle, répond le directeur. Pour Thierry Maire, il ne s'agit pas d'une sanction mais de la simple application mécanique du règlement. Il en aurait été autrement si Céline avait demandé congé. «Certains l'ont fait, et nous avons trouvé une solution avec eux», précise-t-il. Une action sur le thème du climat s'est en effet tenue au sein de l'établissement, mais la forme n'a pas fait l'unanimité.

La maman de Céline a décidé de faire recours contre la note. Pas encore informé du cas précis, Thierry Maire ne s'exprime pas sur les suites qui y seront données.

*prénoms d'emprunt

Le dialogue avec les autorités s'établit dans les cantons

En Valais, même si les élèves n'ont pas fait grève, la manifestation du 18 janvier a abouti à l'organisation d'une rencontre avec le Conseiller d'Etat en charge de la formation Christophe Darbellay. Cette discussion, portant sur les attentes des jeunes, aura lieu aujourd'hui. Dans le canton de Vaud, une réunion a aussi été annoncée par la Conseillère d'Etat Cesla Amarelle; la date n'est pas encore fixée, faute d'une réponse officielle des élèves pour l'instant. Un contact a toutefois déjà eu lieu avec le Grand conseil vaudois la semaine dernière.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!