Etats-Unis: Sanctions russes: Trump va signer le texte

Actualisé

Etats-UnisSanctions russes: Trump va signer le texte

La Maison Blanche a annoncé vendredi soir que le président signerait le texte de sanctions contre la Russie.

1 / 150
Le Pentagone a accepté une rallonge pour le mur voulu par le président américain à la frontière avec le Mexique. (Jeudi 13 février 2020)

Le Pentagone a accepté une rallonge pour le mur voulu par le président américain à la frontière avec le Mexique. (Jeudi 13 février 2020)

Keystone
Le républicain Mitt Romney a voté en faveur de la destitution du président américain, mais Donald Trump a été acquitté des accusations à son encontre. (Jeudi 6 février 2020)

Le républicain Mitt Romney a voté en faveur de la destitution du président américain, mais Donald Trump a été acquitté des accusations à son encontre. (Jeudi 6 février 2020)

Keystone
Le président américain Donald Trump a effectué une visite surprise aux troupes basées en Afghanistan. (Jeudi 28 novembre 2019)

Le président américain Donald Trump a effectué une visite surprise aux troupes basées en Afghanistan. (Jeudi 28 novembre 2019)

AFP

Le président américain Donald Trump signera le texte renforçant les sanctions contre la Russie, lui donnant ainsi force de loi, a annoncé vendredi la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders. Il approuve le projet de loi, a-t-elle assuré.

Cette annonce lève ainsi les doutes concernant les intentions du président américain, qui avait le choix entre signer ce texte, auquel il était fermement opposé, ou y apposer son veto.

Le congrès aurait alors pu contourner ce veto en revotant le texte à une majorité des deux tiers. Il est d'usage que les présidents s'épargnent cette humiliation en apportant un soutien tardif à la législation.

Riposte russe

La Russie, pour sa part, a déjà promis de riposter à l'adoption de nouvelles sanctions. Elle a annoncé vendredi une prochaine réduction de la présence diplomatique américaine sur son territoire, tout en avertissant que cette mesure menaçait «très sérieusement» les espoirs de normalisation suscités par l'élection de Donald Trump.

Les parlementaires américains veulent sanctionner l'annexion russe de la Crimée en mars 2014 et les ingérences de Moscou dans la campagne présidentielle américaine de 2016, qui font l'objet de plusieurs enquêtes parlementaires.

«Les Etats-Unis d'Amérique doivent envoyer un message fort à Vladimir Poutine et à tout autre agresseur: nous ne tolérerons pas d'attaques sur notre démocratie», avait déclaré le républicain John McCain quelques minutes avant le vote au Sénat. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion