Lettonie: Sangliers abattus en raison de la fièvre porcine
Actualisé

LettonieSangliers abattus en raison de la fièvre porcine

La découverte de cas de fièvre porcine africaine en Lettonie a poussé le pays à prendre des mesures d'abattage de sangliers, apprend-on dans les médias vendredi.

La Lettonie a décidé vendredi de prendre des mesures d'abattage de sangliers dans la région de Latgale (est) après la découverte de deux cas de fièvre porcine africaine, a annoncé le Service alimentaire et vétérinaire.

Jeudi soir, trois sangliers ont été découverts morts dans cette région située près de la frontière avec le Bélarus et des tests ont révélé que deux d'entre eux étaient atteints de cette maladie, mortelle pour les porcs, mais qui ne présente pas de danger pour les humains.

Embargo russe

La Russie a décrété en janvier dernier un embargo sur le porc européen après la découverte de deux cas de fièvre porcine en Lituanie, une mesure jugée «disproportionnée» par l'Union européenne.

La Russie absorbe un quart des exportations européennes de produits porcins, principalement des Pays-Bas, d'Allemagne et du Danemark, pour une valeur totale annuelle de 1,4 milliard d'euros.

Depuis janvier, plusieurs cas de fièvre porcine africaine ont été signalés sur le territoire de l'UE, n'impliquant que des sangliers, dans des zones limitrophes du Bélarus. (afp)

L'OMC devra arbitrer

L'Union européenne a officiellement demandé vendredi à l'Organisation mondiale du commerce de trancher le litige qui l'oppose à la Russie concernant l'embargo sur les exportations européennes de porc vers ce pays, a indiqué l'OMC dans un communiqué.

l'UE a décidé, le 8 avril, de porter devant l'OMC ce conflit et demandé l'ouverture de consultations, première étape de la procédure de règlement des différends prévue par l'OMC.

Les consultations durent en principe 60 jours. Si à l'issue de ce délai les parties ne son pas parvenues à un accord, on peut passer à l'étape suivante: la demande d'un panel d'experts, sorte de tribunal d'arbitrage chargé de trancher l'affaire.

Selon l'UE, cette mesure a entraîné un manque à gagner de 4 millions d'euros par jour pour l'industrie du porc en Europe.

Moscou affirme réagir à la découverte de cas de fièvre porcine chez deux sangliers en Lituanie et en Pologne.

Ton opinion