Genève: «Sans concession, il y aura 40 employés au chômage»
Actualisé

Genève«Sans concession, il y aura 40 employés au chômage»

La patronne de Radio Cité a beaucoup investi. Sans être certaine du feu vert de Berne.

par
Didier Tischler

«Si on ne prend pas de risques dans la vie, on ne fait jamais rien.» Depuis que Viviane Jutheau de Witt a repris Radio Cité en novembre 2007, elle a engagé des collaborateurs à tour de bras, alors qu'elle n'a pas encore obtenu sa concession de diffusion genevoise pour les prochaines années.

En compétition avec Meyrin FM, Radio Cité sera fixée sur son sort par l'Office fédéral des communications (Ofcom) avant l'hiver.

Devant l'éventualité d'un refus de l'Ofcom, la patronne de Radio Cité fait preuve de fatalisme. «Nous nous retrouverions avec 40 personnes au chômage, dit-elle. J'ai agi comme je pensais qu'il fallait le faire, sachant que l'Ofcom est souveraine et que je respecterai sa décision.»

Il est vrai qu'en face, le concurrent Meyrin FM ne semble pas faire le poids. Sur internet, la petite radio n'a même pas de contact, on peut juste écouter les programmes sur le web.

Autre raison d'espérer pour Viviane Jutheau de Witt: bientôt Radio Cité se retrouvera sur le bouquet de Naxoo. «Jusqu'à aujourd'hui nous manquions de place, explique Antoni Mayer, patron du câblo-opérateur. Nous avons maintenant augmenté la bande passante. Sous peu Radio Cité sera aussi sur le réseau.»

Rayon concessions, la situation sera plus compliquée pour l'arc lémanique. Six radios valdo-genevoises postulent. L'Ofcom devra en éliminer deux.

Ton opinion