Don d’organes: Sans décision du défunt, 60% des proches disent «non»
Publié

Don d’organesSans décision du défunt, 60% des proches disent «non»

Pour contrer un taux de refus encore élevé en Suisse, la Fondation Swisstransplant veut attirer l’attention sur l’importance de la solidarité en cette période de pandémie.

Lors de la Journée nationale du don d’organes, samedi 12 septembre, Swisstransplant souhaite, avec son nouveau slogan «Une décision pour la vie» attirer l’attention sur le don d’organes en ces temps difficiles du Covid-19.

Fondation Swisstransplant

La Suisse reste confrontée à un important taux de refus du don d’organes. Lors de la Journée nationale du don d’organes, le 12 septembre, Swisstransplant souhaite, avec son nouveau slogan «Une décision pour la vie», attirer l’attention sur le don d’organes en ces temps difficiles du Covid-19 qui impactent l’activité de transplantation en Suisse.

La volonté du défunt n’est souvent pas respectée

Plus de 1400 personnes sont toujours en attente d’un organe en Suisse. L’explication réside entre autres dans le taux de refus élevé dans les entretiens avec les proches. Dans plus de la moitié des entretiens, la volonté de la personne décédée n’est pas connue car aucune décision pour ou contre le don d’organes n’a été communiquée. Pour les proches, il est très difficile de prendre une décision pour le défunt dans une telle situation et il en résulte souvent un refus. Le taux de refus de plus de 60% relevé au cours des entretiens avec les proches est l’un des plus élevés au niveau européen, et ce alors même que les sondages représentatifs montrent que 80% de la population suisse est favorable à un don d’organes. On peut donc en déduire que la volonté du défunt n’est pas respectée le plus souvent.

«Une décision pour la vie»

Pour contrer cet écart, la Fondation Swisstransplant va attirer l’attention sur la problématique lors de la Journée nationale du don d’organes du 12 septembre 2020 avec son nouveau slogan «Une décision pour la vie». L’action consiste à mettre en lumière les histoires de vie des personnes concernées par un don d’organes et ainsi montrer comment cela aide à améliorer leur qualité de vie, notamment en cette période difficile.

La pandémie a en effet montré à quel point la solidarité est importante, notamment dans l’environnement hospitalier: Sébastien, qui reçoit l’appel salvateur lui annonçant qu’un cœur avait été trouvé en plein durant la pandémie de Covid-19. Maurice, un jeune homme pour qui les mesures de protection sont particulièrement importantes, car il a bénéficié d’un don de rein pendant son enfance. Simone, sa mère, qui se souvient en cette période particulièrement difficile de l’époque, lorsque son fils malade des reins réclamait l’entière attention de la famille.

Recul de 20% dans l’activité de transplantation

Grâce au rapprochement coordonné des réseaux de don d’organes, des centres de transplantation et de la Fondation Swisstransplant, la vague épidémique en Suisse a pu être gérée collectivement. La Suisse enregistre un recul de 20% dans l’activité de transplantation, ce qui est très peu à l’échelle internationale. Deux ans après le lancement du Registre national du don d’organes, la Fondation Swisstransplant signale 100’000 inscriptions. Le registre offre une possibilité moderne et simple de consigner la décision pour ou contre un don d’organes dans une base de données sécurisée. Les inscriptions au registre apportent sécurité et clarté et soulagent les proches ainsi que le personnel hospitalier en cas échéant.

(ATS)

Ton opinion

45 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Espoir pas perdu

11.09.2020, 18:14

Tant qu'on peut pas transplanter un cerveau, je donne rien. Mais si ça devait un jour se faire, je ferais le don du mien à un UDC'iste, qu'il puisse comprendre qu'il fait bon vivre sans avoir qu'une pensée.

Orgasm donor

11.09.2020, 13:29

J'ai toujours aimé partager.

Et toc

10.09.2020, 23:28

Comme le sang, les hopitaux n ont qu a payer! Il y aura peut etre plus de gens! Mais se faire du profit sur nos dons, ce n est pas acceptable!