Jura: Sans facteur, le resto est privé de journaux
Actualisé

JuraSans facteur, le resto est privé de journaux

Faute d'être desservi par le géant jaune, un restaurateur jurassien a dû se résoudre à résilier ses abonnements aux différents journaux.

par
jfe
DR

«Il n'y a plus de journaux au restaurant: j'ai résilié mes abonnements.» La décision de Gilles Aldeguer, restaurateur à La Goule (JU) au bord du Doubs, comme celle de La Poste de ne plus livrer le courrier dans le hameau de la commune du Noirmont, est irrévocable, rapporte le quotidien «Le Matin» dans son édition de mercredi.

L'état de la route qui mène au restaurant est jugé trop dangereux par le géant jaune qui pointait du doigt les chutes de pierres et les glissements de terrain. Depuis le 23 mai dernier, le facteur n'effectue plus les 8 kilomètres pour se rendre du Noirmont au bord du Doubs, et cela malgré la remise en état de la route. L'été dernier, un crédit de 1,5 million, dont 450'000 francs pour les travaux urgents, avait été voté.

«Malgré les mesures de sécurisation déjà réalisées ou planifiées, la sécurité de nos collaborateurs n'est pas garantie», explique au «Matin» Nathalie Dérobert Fellay, porte-parole de La Poste. Pour la régie fédérale, il n'est donc pas concevable de leur faire porter un tel risque.

Colère au Noirmont

Du côté du Noirmont, on ne décolère pas. «Nous sommes fâchés et dégoûtés: La Poste se moque de la population» réagit Jacques Bassang. Selon le maire noirmonier, la dangerosité de la route serait un prétexte pour stopper une desserte qui n'est pas rentable. Mais La Poste le promet dans «Le Matin»: «Il n'y a actuellement pas d'autres situations de distribution en cours d'évaluation dans les Franches-Montagnes.»

Plus de cuisses de grenouilles

Pour Gilles Aldeguer, un autre problème collatéral se pose. Maintenant que le courrier est stocké à 8 km de son restaurant, les livraisons de marchandises ne sont plus assurées, y compris pour les cuisses de grenouilles, sa spécialité: «mon fournisseur envisage de les envoyer au lieu de les livrer.»

Ton opinion