Tennis - Miami: «Sans Federer et Nadal, ça ne change rien»
Actualisé

Tennis - Miami«Sans Federer et Nadal, ça ne change rien»

Djokovic entame vendredi la défense de son titre au Masters 1000 de Miami sans deux de ses principaux rivaux, Federer (2e mondial) et Nadal (4e), mais avec Del Potro son tombeur à Indian Wells.

«Cela ne change rien, je suis sûr que ce sera un beau tournoi même sans Roger et Rafa», assure Djokovic à propos de l'absence des deux joueurs auxquels il a succédé au sommet du classement mondial en 2011 et qui manquent cruellement à un tournoi regroupant tout de même 44 des 50 meilleurs mondiaux.

Federer avait depuis longtemps prévu de faire l'impasse sur Miami pour s'accorder une plage de repos alors que Nadal a renoncé pour ménager son genou dans la foulée de sa victoire dimanche au Masters 1000 d'Indian Wells (dur).

Dans le désert californien, Djokovic a été stoppé en demi-finale par l'Argentin Del Potro, alors qu'il menait 3 jeux à 0 dans le troisième set, ce qui a mis abruptement fin à sa série de 22 victoires consécutives.

«Juan Martin a mérité sa victoire là-bas, c'est lui qui a avancé et qui a été agressif dans les moments importants», juge le Serbe, qui pourrait avoir l'occasion de prendre sa revanche au même stade du tournoi à Miami.

Del Potro, tête de série N.5 à Miami, est le seul joueur en dehors du «Big Four» à avoir gagné un tournoi du Grand Chelem depuis huit ans (US Open 2009). «Il a les qualités pour faire partie des quatre meilleurs mondiaux car il a prouvé qu'il était bon sur toutes les surfaces, explique Djokovic. Mais la clé pour lui est de savoir s'il peut être régulier et être suffisamment en bonne santé sur une saison entière, car c'est ce dont tu as besoin dans le Top 4.»

Le Serbe de 25 ans est en lice pour un quatrième titre sur l'île de Key Biscayne qui serait le troisième consécutif. «J'ai connu beaucoup de succès ici à Miami et ça me laisse penser que je peux y faire de bonnes choses. C'est le premier Masters 1000 que j'ai gagné», ajoute le Belgradois, qui avait 19 ans lors de ce premier triomphe en Floride.

Le N.1 mondial entame le tournoi vendredi face au Tchèque Lukas Rosol, qui avait créé une immense surprise en sortant Nadal au 2e tour du dernier Wimbledon alors qu'il était 100e mondial.

(afp)

Ton opinion