Actualisé 16.06.2018 à 21:04

FootballSans forcer, la Croatie affiche ses ambitions

Mandzukic et ses coéquipiers ont parfaitement lancé leur Coupe du monde en dominant 2-0 le Nigéria.

La Croatie n'a pas dû forcer son talent pour son entrée en lice à la Coupe du monde. L'équipe au damier a dominé 2-0 un faible Nigeria dans le Groupe D.

Disputée à Kaliningrad, où la Suisse affrontera la Serbie vendredi prochain, cette rencontre s'est avérée bien pauvre. La faute à la Croatie qui, malgré son riche effectif, n'a jamais vraiment emballé le match. La faute, surtout, aux Nigérians, eux qui n'ont absolument rien montré durant toute la partie.

Soporifique, la rencontre n'a connu que de rares soubresauts. Cela a été le cas à la 32e minute pour l'ouverture du score. Et encore, ce but a été loin d'être spectaculaire, puisqu'il est venu d'un autogoal nigérian, de Oghenekaro Etebo en l'occurrence. Le défenseur a trompé son propre gardien à la suite d'un corner tiré par Luka Modric.

Le capitaine croate a lui-même assuré la victoire à ses couleurs à la 71e minute, lorsqu'il a transformé un penalty accordé après une faute sur Mario Mandzukic.

La Croatie prend le large

16.06.2018 Mondial 2018. Croatie - Nigeria. Groupe D. (2-0)

Hormis ces deux buts, les Croates ont bénéficié de quelques occasions, mais rien de très folichon. Cela a en tout cas été mieux que les Nigérians, incapables de porter le danger devant les buts de Danijel Subasic. C'est simple, le portier de Monaco a été quasiment réduit au chômage technique samedi soir.

Il en faudra donc davantage pour véritablement juger la valeur de cette Croatie. La génération dorée des Modric et Rakitic, qui compte enfin réussir quelque chose de grand sur la scène internationale, passera un test autrement plus sérieux pour son deuxième match. Elle affrontera l'Argentine, vendredi prochain à Nijni Novgorod.

Du côté du Nigeria, il faudra aller en découdre avec l'Islande à Volgograd. La sélection de Gernot Rohr, l'ancien entraîneur de Young Boys, devra absolument montrer un autre visage. Sans cela, les Super Eagles ne vont pas s'éterniser en Russie, et passer loin de l'objectif assigné par leur Fédération: une utopique demi-finale.

(nxp/20 minutes/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!