Super League: Sans gêne, Lausanne gagne le derby romand
Actualisé

Super LeagueSans gêne, Lausanne gagne le derby romand

A la maison, les Vaudois ont enfin goûté à la victoire après une disette de deux mois et demi. L'entrée de Feinduno a été décisive lors de ce succès 3-1 face aux Valaisans.

par
Grégory Beaud
Lausanne
Le spectacle a été d'une immense pauvreté au Stade olympique.

Le spectacle a été d'une immense pauvreté au Stade olympique.

A la 66e minute, alors que tout semblait se liguer contre Lausanne, Marco Simone a décidé de faire rentrer l'attaquant guinéen Pascal Feindouno. Menés 0-1 et sans idée, les Vaudois semblaient se diriger vers une énième défaite. «L'arrivée de Feindouno sur le terrain a tout changé, a constaté Matar Coly. Tout le monde s'est senti plus en confiance. C'est fou l'impact qu'il a eu.»

«Enfin de la réussite»

Pascal Feindouno, lui, détaille ce qui a changé dans le comportement de ses coéquipiers après son entrée en jeu: «Nous sommes une équipe avec de petits gabarits. Mais nous avons trop passé par les airs. J'ai essayé de mettre le pied sur le ballon.» De retour de blessure, l'attaquant passé par Saint-Etienne a fait tourner le match par ses déhanchements dont il a le secret. «Enfin un peu de réussite de notre côté», a-t-il rigolé.

Marco Simone, pas peu fier du tour qu'il a joué aux Sédunois, ne veut pas mettre seulement en lumière la performance de son joyau offensif. «S'il a été aussi bon, c'est également parce qu'il a eu autour de lui des joueurs qui ont toujours cru en eux. Qui n'ont jamais lâché malgré une première mi-temps où rien n'a tourné en notre faveur.»

Joie lausannoise

Le virevoltant Pascal Feindouno a offert le premier but, deux minutes après son entrée en jeu. Requinqué par cette réussite à laquelle ils ne croyaient plus, les joueurs du LS ont semblé métamorphosés et ont enchaîné les actions dangereuses devant Andris Vanins. Fort logiquement, le Lausanne-Sport a pu prendre l'avantage sur un centre parfait de Michaël Facchinetti pour Matar Coly. D'une tête parfaite, l'attaquant de la Pontaise a marqué le deuxième but de son équipe.

Au moment de boucler leurs valises, les Lausannois auront l'esprit un peu plus libéré avec ces trois points dans leur escarcelle. Si leur passif est toujours de 8 points sur Aarau, ils ont prouvé qu'ils savaient encore jouer au ballon. «On aimerait continuer à jouer au lieu d'avoir la trêve», a rigolé Pascal Feinduno. Dans le vestiaire lausannois, les cris de joie ont mis en lumière la satisfaction d'avoir mis fin à cette éternelle période sans victoire. Là où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir.

Bâle sauve son trône

Le FC Bâle passera l'hiver en tant que leader de la Super League. Le quadruple champion de Suisse a fait match nul 1-1 contre son dauphin Lucerne lors de la 18e et dernière journée de l'année, malgré un score défavorable à la pause.

Les Lucernois avaient en effet ouvert le bal à la 27e sur une tête de Wiss à la réception d'un centre de Mikari, juste après une immense occasion rhénane. Mais le FCL aurait sans doute été trop bien payé s'il avait quitté St-Jacques avec les trois points, tant son gardien David Zibung a dû sauver les meubles à plusieurs reprises, notamment devant Sio (26e/43e) et Salah (71e).

Le FCB, qui alignait d'entrée les deux frères Degen et qui était privé de Streller (suspendu), a assuré l'essentiel à la 62e grâce à Schär, servi par un coup franc de Delgado. Le défenseur prodige a toutefois été expulsé quatre minutes plus tard pour un second avertissement après un grossier tacle sur Hyka, emporté par la fougue de ses bientôt 22 ans (il les aura le 20 décembre).

Les Sédunois perdent une semaine de vacances

«Je n’ai pas la réponse à cette interrogation». Questionné sur la réelle envie de gagner de ses ouailles, Laurent Roussey, l'entraîneur de Sion, a paru totalement impuissant. Battus, les Sédunois auront une semaine de plus pour songer à leurs prestations des plus médiocres. En effet, le directoire valaisan a décidé de rogner une semaine de vacances aux joueurs sédunois. «Ils se sont révoltés dans le vestiaire, mais nous aurions souhaité voir cela sur le terrain», a constaté Laurent Roussey. Avant le match, les pensionnaires de Tourbillon avaient été mis au courant de la menace qui planait sur eux. Sans influence sur leur volonté de gagner, manifestement.

Lausanne-Sport - Sion 3-1 (0-1)

La Pontaise. 3150 spectateurs. Arbitre: Klossner. Buts: 45e Herea (penalty) 0-1. 68e Tafer 1-1. 82e Coly 2-1. 89e Banana 3-1.

Lausanne-Sport: Fickentscher (7e Signori); Banana, Mevlja, Ozcan; Chakhsi, Tafer, Yang Yang (70e Katz), Khelifi (66e Feindouno), Facchinetti; Ravet, Coly.

Sion: Vanins; Kololli, Lacroix, Ferati, Bühler; Ndoye, Perrier; Yartey (85e Cissé), Herea (65e Léo), Vidosic; Christofi (59e Pa Modou).

Notes: Lausanne sans Avanzini, Gabri, Meoli, Pimenta, Zambrella ni Sonnerat (blessés), Sion sans Rüfli, Kouassi (suspendus), Vanczak ni Basha (blessés). Avertissements: 30e Herea. 36e Lacroix. 45e Chakhsi. 72e Léo.

Longue absence pour Fickentscher

Kevin Fickentscher (25 ans) a peut-être joué samedi contre Sion son dernier match de la saison. Le gardien de Lausanne-Sport, blessé dès la 2e minute, s'est déchiré le tendon d'Achille à la réception d'une élévation. Pareille mésaventure est arrivée au portier de Young Boys Marco Wölfli la semaine passée. A priori, Fickentscher devrait être remplacé dans les buts vaudois par Antonio Signori (19 ans), international suisse M20.

Ton opinion