Hugh Jackman: «Sans la Suisse, je n'existerais peut-être pas»
Actualisé

Hugh Jackman«Sans la Suisse, je n'existerais peut-être pas»

L'acteur australien était de passage à Zurich samedi soir pour présenter son dernier film, «Prisoners», et pour recevoir un prix récompensant l'ensemble de sa carrière.

par
kis/ats/fec

Hugh Jackman a pris un sacré bain de foule à Zurich samedi soir. Normal, la star aime être au contact du public. Il paraîtrait même que l'Australien aurait demandé à l'organisation du Zurich Film Festival, dont il était l'invité d'honneur, du temps supplémentaire pour pouvoir rester sur le tapis rouge avec ses admirateurs.

L'acteur s'est expliqué dans le «20Minuten» au sujet de cet amour de la proximité: «J'adore ça. Ça ne m'arrive pas si souvent de prendre des bains de foule. Quand on tourne un film, on passe trois ou quatre mois enfermé dans un studio sans jamais voir le public. C'est donc toujours génial quand on peut aller à la rencontre de son public.» Avant de passer sur le tapis rouge samedi soir, l'acteur a fait fi du protocole est s'est offert une balade à vélo. «C'était super. J'ai bu une bière au bord du lac. Je crois vraiment qu'ici, c'est un des lieux les plus idylliques du monde», s'est-il enthousiasmé.

«Sans la Suisse, je n'existerais pas!»

L'acteur n'a pas été avare non plus de confidences lors d'une autre interview avec l'ATS. Ses parents, tous deux Britanniques, se sont connus à Interlaken. Son père a travaillé comme moniteur de ski et a donné des cours à sa mère. «Et me voilà né!» a blagué la star. Même si Jackman n'est pas venu au monde en Suisse, il a encore des points communs avec notre pays. «J'aime le chocolat, je suis toujours à l'heure et comme vous, les Suisses, je suis riche», a rigolé l'homme de 44 ans. L'acteur a également de la famille en Suisse. Son oncle vit à Genève. Du coup, il arrive que l'interprète du mythique personnage de Wolverine passe un peu de temps au bord du lac Léman.

Honoré au Zurich Film Festival

Si Hugh Jackman était en Suisse, ce n'était pas uniquement pour le plaisir. Il a présenté son dernier long métrage, «Prisoners», au Zurich Film Festival. Il a aussi reçu le prix du Golden Icon récompensant l'ensemble de sa carrière. Mais n'est-ce pas trop jeune, 44 ans, pour recevoir une telle récompense? «Mais j'ai 73 ans, vous ne le saviez pas?» a répondu Jackman avec humour. Le comédien a encore livré son hypothèse sur cet award: «Peut-être que c'est aussi une manière de me suggérer de mettre un terme à ma carrière, du genre: «Voilà, prends cet award et retourne à la maison.»

Ton opinion