Zoug: Sans l’effervescence du stade, le chat Lee se morfond
Publié

ZougSans l’effervescence du stade, le chat Lee se morfond

L’un des plus fidèles fans du FC Cham est Lee, un chat qui ne manque ni les entraînements ni les matches. À cause du corona, il a le spleen.

par
mme/jbm
Le «Tigre d’Eizmoos» espère voir à nouveau de la vie autour du stade de foot de Cham.

Le «Tigre d’Eizmoos» espère voir à nouveau de la vie autour du stade de foot de Cham.

SC Cham

Depuis trois ans, Lee est la mascotte non officielle du FC Cham, un club de 3e division de foot suisse. On l’appelle même le «Tigre d’Eizmoos». Il assiste régulièrement aux entraînements des joueurs, mais aussi aux matches dans le stade d’Eizmoos. Il est ponctuel. À 16 heures, il est là, et les mercredis ainsi que les week-ends, il vient plus tôt. «Ce chat se sent à l’aise avec de nombreuses personnes, commente André Dommann qui suit le club. Il vient aussi à la buvette dont il est un «client» régulier.»

Mais depuis la pandémie, tout a changé. Fini les matches, les entraînements et la présence des humains. Lee est seul et erre comme une âme en peine. Il guette pourtant la moindre occasion pour rencontrer du monde. «Il est heureux dès qu’il voit de la lumière à la buvette ou dans la salle de réunion du stade. Il sait qu’il va trouver de la chaleur, des caresses et quelques gâteries, poursuit André Dommann. À chaque fois, il essaie d’attirer l’attention avec des miaulements ou des coups de patte sur la porte ou les fenêtres. Et dès qu’on lui ouvre, c’est la fête.»

Ton opinion

10 commentaires